«Mes trésors»

11 janvier 2017 09:00; Act: 10.01.2017 18:03 Print

Un escroc de haut vol se sert du talent de ses filles

Dans «Mes trésors», deux femmes que tout oppose découvrent qu’elles ont le même père, un truand qui est interprété par Jean Reno.

Sur ce sujet

Carole (Camille Chamoux) et Caroline (Reem Kherici, «Paris à tout prix») ont tout pour se snober l’une l’autre. La première, fille à maman, est informaticienne sans éclat. La seconde, pickpocket, est sophistiquée et séductrice. Si elles se retrouvent embarquées dans la même histoire, c’est qu’elles apprennent un jour qu’elles ont le même père, Patrick, campé par Jean Reno, et dont on leur a annoncé la mort.

Mais qui en réalité ne l’est pas. Ce truand notoire prépare même un casse, le vol d’un stradivarius. Et il a beau dire qu’il a réuni Carole et Caroline par amour filial, les talents de l’une et de l’autre ne vont pas lui être inutiles... Crêpages de chignon et suspense malin. Clins d’œil (à Arsène Lupin par exemple) et répliques vachardes. Renversement des rôles (c’est Carole qui séduit la proie, Caroline qui a une idée informatique pour arnaquer tout le monde) et scènes d’action rondement menées... Voilà quelques-uns des ingrédients qui composent «Mes trésors», cocktail pas prise de tête pour un sou.

Concocté par Pascal Bourdiaux, le metteur en scène du «Mac» (2010) et de «Fiston» (2014), ce breuvage se laisse consommer par qui n’attend pas un grand concerto cinématographique. À suivre aussi parce que son réalisateur est celui de «Boule & Bill 2», dont la sortie est prévue en avril.

(L'essentiel)