Vieux contentieux

31 octobre 2017 20:43; Act: 31.10.2017 20:53 Print

Kanye West revient et vise encore Taylor Swift

Le rappeur est réapparu dans le clip d'un autre rappeur, Cyhi The Prynce, après un an de silence. Il en profite pour relancer un contentieux.

  • par e-mail
Sur ce sujet

Un peu moins d'un an après son hospitalisation, Kanye West a fait une apparition furtive sur le morceau d'un autre rappeur, publié mardi, dans laquelle il semble raviver le contentieux qui l'oppose à la chanteuse Taylor Swift. Fin novembre 2016, le rappeur, producteur et homme d'affaires avait été hospitalisé à Los Angeles, officiellement victime du stress et de grande fatigue. Durant les semaines précédentes, il avait annulé une grande partie de sa tournée, après avoir interrompu prématurément un concert à Sacramento.

Connu de longue date pour sa communication cryptique, Kanye West avait également multiplié les propos incohérents avant ce qui s'apparentait à un burnout. Il avait également annoncé son soutien à Donald Trump, à qui il a plus tard rendu visite à la Trump Tower, après le scrutin présidentiel. Il était depuis en retrait de la vie artistique et avait quitté, début mai, les réseaux sociaux.

Contentieux datant de 2009

Il a réapparu mardi sur le titre «Dat Side» du rappeur d'Atlanta Cyhi The Prynce, où il déclame pendant près d'une minute un texte dans lequel il parle de lui. «Je n'ai pas besoin d'alliés, je ne ressens pas l'utilité de fraterniser», dit-il, reprenant la mélopée de Cyhi The Prynce, qui s'en prend aux «haineux». Kanye West évoque alors ceux qui «deviennent célèbres grâce à toi», ce qui semble être une référence directe à Taylor Swift, avec lequel lui et son épouse Kim Kardashian entretiennent un contentieux depuis l'an dernier.

Dans son titre «Famous», le rappeur expliquait que Taylor Swift avait accédé à la célébrité grâce à lui, en référence à un incident survenu en 2009. Lors de la cérémonie des MTV Video Music Awards cette année-là, il était ainsi monté sur scène alors que la chanteuse recevait un prix, pour expliquer que ce trophée aurait normalement dû revenir à Beyoncé. Taylor Swift s'est servi de son récent titre «Look What You Made Me Do» pour répliquer à Kanye West.

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Not Happy... le 01.11.2017 00:38 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    ...ce gars ferait tout pour se faire remarquer. =/ tout comme son épouse.

  • Human le 01.11.2017 11:00 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Et oui @not Happy, ils font tout pour se faire remarquer, mais ce que je trouve encore plus perturbant, c'est de savoir qu'il y a des gens qui les suivent et les idolâtrent, alors qu'il s'agit de personnes avec de sérieux problèmes mentaux...

Les derniers commentaires

  • Human le 01.11.2017 11:00 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Et oui @not Happy, ils font tout pour se faire remarquer, mais ce que je trouve encore plus perturbant, c'est de savoir qu'il y a des gens qui les suivent et les idolâtrent, alors qu'il s'agit de personnes avec de sérieux problèmes mentaux...

  • Not Happy... le 01.11.2017 00:38 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    ...ce gars ferait tout pour se faire remarquer. =/ tout comme son épouse.