Concert au Luxembourg

30 novembre 2016 09:00; Act: 30.11.2016 12:37 Print

Jain: «On fait aussi de la musique pour voyager»

ESCH-BELVAL - La jeune chanteuse française connaît un succès grandissant. Elle revient mercredi à la Rockhal.

  • par e-mail

«L’essentiel»: «Come» a été un énorme succès, qui cumule plus de 40 millions de vues sur YouTube. Vous a-t-il échappé à un moment?
Jain: Oui, ça se passe ainsi, le morceau ne nous appartient plus. Et c’est génial, c’est pour ça qu’on fait de la musique, car les gens l’emmènent ailleurs. Il y a eu plusieurs étapes en réalité, un petit succès à la sortie, puis les Victoires de la Musique et quelques émissions ont relancé tout ça.

Est-ce que ça vous a mis la pression pour l’album?
Non, je n’avais pas la pression de la page blanche. J’avais déjà écrit pas mal de chansons, ce qui m’a beaucoup aidé dans la composition et offert une liberté d’écriture.

Votre album «Zanaka» est sorti il y a un an, et il est double disque de platine. Vous attendiez-vous à un tel succès?
Pas du tout, car le disque est à la croisée de plusieurs genres, la pop, le hip-hop, l’électro ou les musiques africaines. Je ne savais pas si ça allait plaire.

Comment parvenez-vous à mélanger toutes ces influences?
En réalité, je n’essaye pas spécialement de les combiner, c’est assez naturel et spontané. J’aime les percussions, les beats électro et les guitares, donc je les utilise. Par contre, je réfléchis beaucoup au projet dans sa globalité, et j’ai une super équipe qui m’entoure.

Vous êtes tombée très jeune dans la musique. Par quoi avez-vous débuté?
J’ai commencé à 7 ans, par apprendre la batterie au Conservatoire de Pau. Puis à 9 ans, j’ai appris les percussions arabes à Dubai. En fait, j’ai débuté par la rythmique, ce qui m’a beaucoup aidé pour mon chant. Ma musique repose sur le rythme.

La rencontre avec Yodelice a tout changé…
Oui, ça a été un vrai tournant. Ma famille n’était pas dans le milieu musical, et ça a été mon premier rapprochement. Il m’a beaucoup aidé, notamment dans un souci de professionnalisation. Il n’a pas touché aux maquettes, mais les a rendues plus abouties.

Comment se passe la tournée jusqu’ici?
Très bien, c’est chouette de revenir jouer ici, au Luxembourg, dans une salle plus grande. La boucle est bouclée. Cette tournée est constituée de différentes étapes. Je vais ensuite jouer dans d’autres capitales européennes, et en mars il y aura une quinzaine de dates aux États-Unis. C’est aussi pour ça qu’on fait de la musique, pour voyager!

(Propos recueillis par Cédric Botzung)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.