CD

12 juin 2018 09:43; Act: 12.06.2018 10:32 Print

Jorja Smith est la nouvelle étoile de la soul

L’Anglaise de 21 ans dévoile son premier opus, «Lost & Found». Son talent, sa maturité et sa voix font d’elle une future star.

Sur ce sujet

D’Amy Winehouse à Adele, en passant par Emeli Sandé, l’Angleterre s’est imposée au cours des deux dernières décennies comme le berceau des grandes voix soul. La prochaine devrait s’appeler Jorja Smith. Retenez bien son nom. La jeune Britannique, qui a fêté lundi son 21e anniversaire, possède une voix d’une pureté et d’une justesse époustouflantes. Une voix profonde, qui mêle l’héritage des grandes «soul sisters» à une modernité urbaine, et qui évoque celle d’Amy Winehouse.

En février 2016, Jorja Smith sort son premier single, «Blue Lights», un superbe titre empreint de mélancolie urbaine. La jeune femme y raconte le quotidien, et les difficultés des jeunes avec la police, avec un sample de Dizzee Rascal. Plus léger et tout aussi addictif, «Where Did I Go» sera le deuxième extrait. S’ils sont bien accueillis, ce sont des rencontres qui vont donner un coup d’accélérateur à la carrière de Jorja Smith. Avec, en premier lieu, un certain Drake qui la contacte et la convie en 2017 à sa mixtape «More Life», sur deux titres, «Get It Together» et «Jorja interlude».

Puis, c’est au tour de Kendrick Lamar d’inviter la Britannique sur la BO de «Black Panther», pour une collaboration («I Am»). Enfin, l’Américano-Colombienne Kali Uchis l’accueille sur un duo de haut vol («Tyrant»). Ne cédant ni aux modes ni à la facilité, «Lost & Found» recèle d’autres trésors («Teenage Fantasy», «The One», «Wandering Romance»), et s’avère d’une cohérence impressionnante. Ce premier album a tout l’air d’un classique instantané. Et quand on sait que Jorja Smith a reçu le prix de la critique aux prestigieux Brit Awards 2018, on se dit que le futur lui appartient.

(Cédric Botzung/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Maxwell le 12.06.2018 12:59 Report dénoncer ce commentaire

    On espèrent juste que cette industrie ne va pas la "détruire" comme ils on fait avec tant d'autre tels que Amy Winehouse mais c'est ce qui risque d'arriver...c'est le prix à payer...

Les derniers commentaires

  • Maxwell le 12.06.2018 12:59 Report dénoncer ce commentaire

    On espèrent juste que cette industrie ne va pas la "détruire" comme ils on fait avec tant d'autre tels que Amy Winehouse mais c'est ce qui risque d'arriver...c'est le prix à payer...