Eurovision

12 mai 2018 12:09; Act: 12.05.2018 12:12 Print

L'Eurovision en partie censurée en Chine

La performance des concurrents suisses lors de la demi-finale a été partiellement floutée dans l'empire du Milieu.

storybild

Le duo, créé en 2008, est formé de Corinne et Stefan Gfeller. (photo: Facebook)

Sur ce sujet

La demi-finale de mardi a été diffusée sur la plateforme chinoise MangoTV. Mais sans la prestation du chanteur albanais Eugent Bushpepa, tatoué aux bras, ni celle d'un duo irlandais, qui comprenait une danse romantique entre deux hommes. Selon la BBC, le site internet a également partiellement censuré la prestation du duo suisse Zibbz au moment où apparaissaient des drapeaux arc-en-ciel, symboles traditionnels du mouvement LGBT (lesbiennes, gays, bisexuels et transgenres), dans le public.

L'homosexualité est de plus en plus acceptée au sein de la population chinoise, notamment chez les jeunes urbains. Mais elle reste quasi-taboue dans les films et séries télévisées. Et tout «contenu homosexuel» est interdit de diffusion sur les sites internet de streaming.

L'Union européenne de radio-télévision, organisateur du concours, n'a pas apprécié les censures de MangoTV. «Ce n'est pas conforme à notre fière tradition de célébrer la diversité par la musique, c'est donc avec regret que nous résilions immédiatement notre contrat avec le radiodiffuseur», a-t-elle communiqué jeudi. Les téléspectateurs chinois ne verront donc pas qui succédera au jazzman portugais Salvador Sobral, ce samedi lors de la finale de l'Eurovision à Lisbonne.

(L'essentiel)