En France

20 septembre 2020 16:47; Act: 20.09.2020 16:47 Print

Bigflo et Oli accusés de plagiat

En dévoilant l’affiche de leur futur festival, les deux frères se sont attirés les foudres d’un artiste toulousain.

Sur ce sujet
Une faute?

Ce qui devait être une super nouvelle pour Bigflo et Oli est en train de se transformer en bad buzz pour le duo. Le 16 septembre 2020, les rappeurs ont fièrement annoncé sur Instagram la création du Rose festival, un événement qui aura lieu en septembre 2021 – si la pandémie de Covid-19 le permet – et sur lequel ils travaillent depuis plus de trois ans. Seulement voilà, en découvrant l’affiche du futur événement, un artiste toulousain a vu rouge.

Sur son compte Facebook, Fräneck Kcenärf a publié une image extraite de son livre «Casanier» ainsi que le visuel du festival Rose Béton de 2019, qui s’est déroulé à Toulouse, et il faut bien avouer que cela ressemble étrangement à ce qu’ont présenté Bigflo et Oli sur les réseaux sociaux. «Plagiat 3000. Ça pompe, oui, mais ça pompe local! Tu peux être fier mec», a écrit l’artiste.

On ignore pour le moment si les rappeurs ont pris contact avec Fräneck Kcenärf, mais un petit malin se faisant passer pour Bigflo sur Facebook a répondu à son post: «Calme-toi roro! C’est qu’un logo», déclenchant une vague de commentaires outrés.

(L'essentiel/jfa)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Natura 2020 le 20.09.2020 19:07 Report dénoncer ce commentaire

    Si une solution ne peut être trouvée, il faudra laisser décider la justice. Le code de la propriété intellectuelle existe.

  • Earl le 21.09.2020 12:43 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Une recherche Google pour “yeux mur brique” montre qu’aucun de ces deux artistes n’est le premier à y avoir pensé.

  • Abalus le 20.09.2020 22:23 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    arrangement financier mais sans le dire aux médias

Les derniers commentaires

  • Earl le 21.09.2020 12:43 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Une recherche Google pour “yeux mur brique” montre qu’aucun de ces deux artistes n’est le premier à y avoir pensé.

  • Bigflow le 21.09.2020 08:30 Report dénoncer ce commentaire

    mdr .. une couleur un carré et alors ? tout le monde a le droit de l'utiliser non ?? . .quelle époque de merde .. bravo à ces deux jeunes talentueux qui font autre choses que de trainer dans la rues !! .. les haters tous des frustrés d'Œdipe derrière leur clavier

  • HexWiz le 21.09.2020 06:49 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    En quoi citer leur apparence est-il nécessaire? Quant à leur talent, écoutez les et vous trouverez quand même quelques titres que vous auriez bien été à même d’écrire

  • Abalus le 20.09.2020 22:23 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    arrangement financier mais sans le dire aux médias

  • Natura 2020 le 20.09.2020 19:07 Report dénoncer ce commentaire

    Si une solution ne peut être trouvée, il faudra laisser décider la justice. Le code de la propriété intellectuelle existe.