Tim Dup

10 février 2020 17:26; Act: 10.02.2020 17:47 Print

«Je ne peux pas séparer les textes de la mélodie»

Le Français Tim Dup est de retour avec un 2e album, «Qu'en restera-t-il?» encensé par la presse de son pays. Rencontre.

Une faute?

Le garçon est un petit ovni dans le paysage musical. Il mélange des textes léchés bourrés de rimes riches à des sonorités électroniques, pop ou hip-hop. La presse hexagonale n'hésite pas à qualifier Tim Dup de nouveau prodige de la chanson et d'héritier de Brel, Barbara ou Gainsbourg. Rien que ça.

Vous qualifiez votre style de chanson moderne. Ça veut dire quoi pour vous?

Derrière le «moderne», il y a une idée d'aller de l'avant en restant moi-même. Et moi-même, c'est un mec de 25 ans, et pas de 72 ans, qui écoute de l'electro ou du hip-hop. Sur «Qu'en restera-t-il?», j'ai fait davantage infuser, décanter, ces influences en moi. Au final, ça reste un album de chansons avec des textes en français et une ossature au piano pour un côté classique.

Qu'est-ce qui est le plus important: texte ou mélodie?

Je ne peux pas séparer les deux. La mélodie rend au texte une certaine puissance. J'ai plein de notes sur mon téléphone que je prends au quotidien. Mon écriture se nourrit de choses vécues. La musique, elle, vient davantage à tâtons.

Votre fil rouge reste une certaine mélancolie, un spleen.

Ce n'est pas une posture. C'est quelque chose que je respire. Attention, ce n'est surtout pas de la tristesse. La mélancolie épaule le bonheur selon moi. J'aime la musique dans laquelle on retrouve cette double ambiance.

L'idée de voyage est omniprésente sur votre disque.

Oui. D'ailleurs, sur «Pertusato», je chante en dialecte de Bonifacio, en hommage à mon grand-père corse. Ce lieu cristallise ma mémoire avec des souvenirs en famille. Et justement, rapport au titre du disque, qu'en restera-t-il de ces dialectes en voie de disparition? 

(L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • The Boss le 10.02.2020 18:37 Report dénoncer ce commentaire

    "Encensé" est bien le mot juste. Rien qu'un écran de fumée! Encore un qui serait bien capable d'endormir le génial Scorsese

Les derniers commentaires

  • The Boss le 10.02.2020 18:37 Report dénoncer ce commentaire

    "Encensé" est bien le mot juste. Rien qu'un écran de fumée! Encore un qui serait bien capable d'endormir le génial Scorsese