Concert au Luxembourg

13 août 2019 09:43; Act: 14.08.2019 12:20 Print

Parkway Drive a enflammé l'Atelier

LUXEMBOURG – Après s'être produit en tête d'affiche aux plus grands festivals, le groupe de metalcore australien Parkway Drive a fait trembler l'Atelier, lundi soir.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

Avec leurs colonnes de flammes et leurs effets pyrotechniques, les concerts de Parkway Drive rappellent plus les shows de Rammstein que les concerts metalcore de leurs débuts dans de minuscules clubs. La surprise était donc d'autant plus grande, au mois de mars dernier, lorsque les Australiens ont annoncé leur venue dans la très intimiste salle de l'Atelier, au cœur de la capitale luxembourgeoise.

C'est dans une salle à guichet fermé que Parkway Drive, accompagnés de deux avant-groupes, se sont produits lundi soir, rue de Hollerich. Si le public était encore quelque peu éteint lors du passage sur scène des impressionnants Gallois Venom Prison, les Britanniques de Bury Tomorrow ont, dès leur entrée sur scène, fait monter la température d'un cran en communiquant une énergie débordante au public de plus en plus réceptif.

Plus de groove, moins de force

Le ton était donné pour Parkway Drive, qui a dû, pour l'occasion, renoncer à son show pyrotechnique. C'est donc sans fioritures et presque en douceur que les cinq membres du groupe sont montés sur scène pour démarrer avec «Wishing Wells», avant de monter en puissance avec des sons plus tonitruants. Le chanteur Winston McCall, qui affichait un large sourire tout au long du concert, semblait manifestement apprécier le contact direct avec ses fans. Un plaisir partagé par un public luxembourgeois qui n'a pas manqué de montrer son enthousiasme, non seulement sur les classiques plus agressifs du groupe, mais également sur les titres aux sonorités rock plus mélodieuses des deux derniers albums.

Le passage du metalcore brut à des hymnes plus mélodiques avec plus de groove et moins de force n'a eu de cesse de diviser la communauté de fans de Parkway Drive depuis des années. Sur scène, ce mélange fonctionne toutefois à merveille. Même le morceau intégralement parlé par McCall «Cemetery Bloom» s'intègre parfaitement dans la setlist, offrant un moment de calme avant la tempête.

Car, malgré un concert un peu court, le groupe a littéralement enflammé le public de l'Atelier avec ses morceaux légendaires «Crushed» et «Bottom Feeder» pour clôturer la soirée. Preuve en est que les Australiens sont capables de mettre le feu, même sans effet pyrotechnique.

(Dustin Mertes/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Paul le 13.08.2019 12:01 Report dénoncer ce commentaire

    C'était juste énorme !!!!!!

Les derniers commentaires

  • Paul le 13.08.2019 12:01 Report dénoncer ce commentaire

    C'était juste énorme !!!!!!