Buku Abi

06 septembre 2019 09:12; Act: 06.09.2019 09:54 Print

«La musique m'a sauvé la vie»

La fille de R.Kelly a vécu l'enfer à cause des déboires judiciaires de son père. Devenue chanteuse, l'Américaine de 21 ans revit enfin...

Sur ce sujet
Une faute?

Pas facile d'être l'enfant d'une star mondialement connue accusée de crimes sexuels. Buku Abi, fille de R.Kelly, en sait quelque chose. De son vrai nom Joann Kelly, elle a très vite compris que son père était accusé de plusieurs délits, dont des relations avec des filles mineures et détention de matériel pédopornographique.

C'est à l'école que ces terribles informations lui sont parvenues aux oreilles, alors qu'elle était âgée d'une dizaine d'années. «Les gamins ne font pas attention. C'était vraiment très dur pour moi parce que tout ce que j'apprenais d'eux ne correspondait pas à l'image que j'avais de mon père», confie la jeune femme à l'AP. Cette période était si difficile à vivre qu'elle a même pensé au suicide.

C'est grâce à ses cours de chant en classe que Joann a retrouvé la joie de vivre. «Chanter, c'était devenu comme une drogue, se rappelle-t-elle. J'avais besoin de le faire toujours plus. Je n'ai jamais arrêté depuis cette époque et cela m'a réellement sauvé la vie». 

La chanteuse de 21 ans, qui vient de sortir son premier EP intitulé «Don't Call Me», a coupé les ponts avec son père. Accusé de dix chefs d'abus sexuel aggravé, l'Américain de 52 ans est actuellement incarcéré. Il risque une peine allant de 3 à 7 ans de prison. Buku Abi n'a pas voulu utiliser son patronyme pour son nom d'artiste. Elle admet toutefois avoir une certaine connexion au niveau musical avec l'interprète de «I Believe I Can Fly»: «Il y a plein choses de lui en tant qu'artiste qui m'inspirent».

(L'essentiel)