Concert au Luxembourg

08 avril 2021 10:00; Act: 08.04.2021 10:43 Print

Un disque «à la fois ambitieux et casse-​​gueule»

ESCH-SUR-ALZETTE - Le groupe Catastrophe, dont la comédie musicale «Gong» est sortie à l'automne, présente «Nue», un show intimiste, ce jeudi soir, à la KuFa, à Esch.

Sur ce sujet
Une faute?

«L'essentiel»: «Gong» est sorti en septembre dans un contexte particulier. Avez-vous dû décaler sa sortie?

Blandine et Arthur: Il devait sortir à ce moment-là, il était parti en mixage pendant le confinement. Nous avions mis un an à l'écrire et il a été enregistré en studio, en décembre 2019. La question s'est posée, mais nous n'avions pas envie d'attendre. On espérait encore tourner tout l'hiver.

Les thèmes se sont-ils imposés comme une évidence?

Nous y abordons nos vies nerveuses et ultra connectées, les relations, la mélancolie et le temps. L'album a changé de sens, car nous avons redécouvert l'ennui avec le confinement. D'une certaine façon, le disque était prémonitoire.

Pourquoi le choix d'une comédie musicale?

C'est à la fois ambitieux et casse-gueule, mais on aime prendre le risque du ridicule. La comédie musicale est dans notre ADN. On a construit tout un univers, de la scénographie aux costumes. Le premier album était plus introverti, celui-ci est plus dansant, extraverti. Nous avons écrit ces morceaux en sachant comment les raconter à travers un spectacle.

Quelles étaient vos références en la matière?

Nous aimons Jacques Demy pour sa fraîcheur, «Starmania» pour la noirceur du propos. «West Side Story» reste également un modèle en termes d'arrangements, et nous admirons le travail de Stephen Sondheim ou de David Byrne avec «American Utopia».

Ce jeudi soir, vous proposez une création spéciale, «Nue».

Avant le confinement, nous avions déjà commencé à travailler sur une forme intimiste à quatre musiciens, qui se prête à une écoute assise. À l'opposé du spectacle «Gong» où il y a beaucoup de danseurs et de lumières. Par ailleurs, nous travaillons à quatre sur nos prochains titres, qui seront très différents de la comédie musicale.

Aviez-vous pu présenter «Gong» sur scène?

Nous avons pu faire six dates, notre dernier concert remonte au 15 octobre. Dès que ça repart, nous serons prêts!

(Recueilli par Cédric Botzung/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • jppp le 09.04.2021 09:06 Report dénoncer ce commentaire

    oui 0 commentaire a fuire

Les derniers commentaires

  • jppp le 09.04.2021 09:06 Report dénoncer ce commentaire

    oui 0 commentaire a fuire