Aux États-Unis

14 février 2017 07:28; Act: 14.02.2017 07:36 Print

Les Grammy Awards sont accusés de racisme

La superstar afro-américaine, Beyoncé, n'est une nouvelle fois pas parvenue à décrocher les principales récompenses durant la cérémonie des Grammy Awards.

storybild

Beyoncé a fait sensation avec une performance acclamée en forme d'ode à la maternité et une allure de déesse.

  • par e-mail
Sur ce sujet

Après Hollywood et les Oscars, c'est à présent l'industrie musicale et ses prix les plus prestigieux, les Grammys, qui se retrouvent au coeur d'une polémique et accusés d'un biais racial. La superstar afro-américaine Beyoncé n'est une nouvelle fois pas parvenue, dimanche, à décrocher les principales récompenses aux Grammy Awards avec son album concept «Lemonade», pourtant universellement acclamé. Accompagné d'un film éponyme, c'est le plus sophistiqué et politiquement engagé de sa carrière, évoquant à la fois l'univers des femmes noires aux États-Unis et l'odyssée d'un couple en péril.

C'est la diva britannique Adele qui a récolté les prix les plus prisés pour son album de balades écorchées «25», dans la même veine que le précédent, «21». Mais, fan déclarée de la «reine Bey», elle s'est jointe dimanche, ses cinq prix en mains, à ceux qui ne s'expliquaient pas que leur idole ne soit toujours pas consacrée et ne reparte qu'avec deux trophées plus mineurs (meilleure vidéo pour «Formation» et meilleur album urbain contemporain).

Que doit-elle faire?

«Qu'est-ce qu'il faut qu'elle fasse pour gagner l'album de l'année?», a déploré Adele. Sur la scène du Staples Center, elle s'était lancée dans un vibrant hommage à Beyoncé, assurant que «Lemonade» était «exaltant» et «monumental». Le triomphe d'Adele survient un an après que la pop-star Taylor Swift eut aussi récolté les principaux prix pour son album «1989». Elle avait évincé le rappeur noir Kendrick Lamar et son opus «To Pimp A Butterfly», encensé par la critique et dont le titre «Alright» est devenu un hymne du mouvement Black Lives Matter.

Après la polémique sur les Oscars trop blancs des deux dernières années (suivie cette année d'un record de nominations d'acteurs noirs) une nouvelle controverse est en train d'émerger: les Grammys sont-ils eux aussi teintés de racisme? Le New York Times a frontalement déclaré lundi: «GrammysSoWhite: les prix vont-ils regarder en face leur problème racial?»

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Money Money Money le 14.02.2017 13:46 Report dénoncer ce commentaire

    La vie est tellement injuste

Les derniers commentaires

  • Money Money Money le 14.02.2017 13:46 Report dénoncer ce commentaire

    La vie est tellement injuste