Nouveau projet

19 mars 2017 19:40; Act: 20.03.2017 16:05 Print

Drake revient avec une playlist très dansante

Moins d'un an après la sortie de son album «Views», le rappeur et chanteur canadien a sorti un recueil de 22 chansons baptisé «More Life».

«Fake Love» fait partie de la playlist.

  • par e-mail
Sur ce sujet

Pour l'artiste, cet ensemble de titres n'est pas un album, mais plutôt un point d'étape entre deux disques. «Ce projet est juste une manière de célébrer le fait que nous sommes toujours là, toujours à l’œuvre», a-t-il expliqué dans un entretien à la radio publique américaine NPR. Ce format est aussi le signe d'une évolution générale vers la dématérialisation, à l'instar de Kanye West ou Chance the Rapper, dont les derniers albums ne sont sortis qu'en version numérique, voire uniquement en streaming dans le cas du dernier.

Drake reste sur une année 2016 riche de succès, achevée en tête des ventes mondiales, selon la Fédération internationale de l'industrie phonographique (IFPI), grâce à son album «Views» et à plusieurs extraits, en premier lieu «One Dance». Le titre phare de la dernière livraison publiée samedi est, pour l'instant, le morceau «Fake Love», déjà sorti en octobre dernier et intégré à la playlist. Avec sa boucle rythmique entêtante et dépouillée, qui rappelle le dancehall jamaïquain, elle consacre encore un peu plus la légitimité de Drake comme chanteur, lui qui a démarré sa carrière dans le rap.

Plusieurs collaborations

Le jeune homme originaire de Toronto y évoque la superficialité et les faux-semblants, notamment en matière amoureuse. Autre exemple de titre dansant, plus marquant encore, «Madiba Riddim» rend hommage au Sud-Africain Nelson Mandela et rappelle parfois l'un de ses duos avec la chanteuse Rihanna, «Too Good». Drake se soucie visiblement peu des étiquettes et continue de brouiller les pistes, entre hip-hop et pop, comme sur le morceau «Teenage Fever», où il emprunte au refrain d'une chanson de Jennifer Lopez, «If You Had My Love» pour évoquer sa relation avec la chanteuse.

Dans le même temps, «More Life» est truffé de collaborations avec des rappeurs de premier plan, tels Skepta, Young Thug, Travis Scott et même Kanye West, présent sur le titre «Glow». «Ils disent qu'on peut vivre éternellement. Le soir je prie pour que ce soit vrai. J'ai déjà tant fait dans ma courte existence et il y a encore à faire», a écrit Drake dans une introduction à «More Life» sur la plateforme Apple Music.

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.