Concert au Luxembourg

26 mai 2018 10:39; Act: 26.05.2018 10:52 Print

The Avener en dealer de vibes festives

LUXEMBOURG - Le DJ et producteur français revenait au Grand-Duché vendredi soir pour un DJ set house ultra efficace, qui a fait danser l'Atelier.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

«J'ai envie de fédérer davantage, de gommer la frontière entre musique commerciale et underground», nous expliquait la veille de son set The Avener, à propos de son second album à venir. Acteur majeur de la nouvelle scène house «made in France», le Niçois offre pourtant une house qui ouvre déjà grand les portes aux autres musiques, par le biais de voix venues de divers horizons, et surtout à travers ses fameux «reworks», sur lesquels il cuisine d'autres morceaux à sa sauce.

Trois ans après la tournée «Flash Deep», The Avener était de retour au Luxembourg, vendredi soir. Peu après 23h, le DJ prenait place derrière platines et machines, dans un Atelier qui revêtait pour l'occasion des airs de club. Acclamé par le public, le Français de 31 ans offrait une entame de set groovy, se déhanchant derrière ses platines. Il ne fallait pas longtemps pour qu'il envoie quelques-uns de ses imparables reworks, comme «To Let Myself Go» ou «Lonely Boy», sans oublier l'incontournable «Fade Out Lines».

Loin de se cantonner à la house, The Avener intégrait des éléments pop, folk, afro ou R'nB à son set, et glissait à l'occasion un classique intemporel («Everybody's Got to Learn Sometime» des Korgis). Le Français en profitait également pour tester de nouveaux titres, qui figureront sur son second album. Mais, comme annoncé, son set était plus festif et électro que ses live. Ce qui n'était définitivement pas pour déplaire aux 800 fans dansant et transpirant sur les sons et beats envoyés par ce prince de la house.

(Cédric Botzung/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Marie le 26.05.2018 14:39 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Au top !!

Les derniers commentaires

  • Marie le 26.05.2018 14:39 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Au top !!