Concert

21 novembre 2019 22:01; Act: 22.11.2019 11:22 Print

Angèle comme une reine au Galaxie d'Amnéville

AMNÉVILLE - Nouvelle star de la pop, la chanteuse belge de 23 ans a enchanté les 10 000 fans du Galaxie, avec un show frais, émouvant et rythmé.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

«Bonsoir le Galaxie!» lançait Angèle, avant de demander peu après à ses fans, entre «Tu me regardes» et «Que du Love», s'ils avaient écouté la réédition de son album, «Brol, la suite». Les cris en guise de réponse en disaient long sur la «Fame» que la chanteuse belge a atteint en moins de deux ans. Un public familial accueillait la nouvelle star francophone de la pop, jeudi soir, à Amnéville.

Au cœur d'une scénographie minimale, composée de deux podiums accueillant batteur et claviériste, et surplombée de deux grands yeux, Angèle arrivait au milieu de ses danseurs. Les thèmes de ses tubes electro-pop épousent parfaitement l'époque, "Victime des réseaux" ou "Ta Reine", dont les paroles étaient scandées par le public, étaient autant d'hymnes à la confiance en soi et à la tolérance.

Angèle savait également nous toucher en plein cœur, avec une session au piano où elle reprenait «That Look You Give That Guy» de Eels, et interprétait les poignants «Les Matins» ou «Nombreux». Un majeur en l'air s'affichait sur «Balance ton quoi», hymne féministe, et le public s'enflammait sur son tube «Tout oublier», avec l'image de son frère, Roméo Elvis, en fond, puis sur «Flou», «Je veux tes yeux» et le dernier single «Oui ou Non». «C'est un truc de fou de recevoir autant d'amour!» avouait la Bruxelloise. Un amour à la hauteur de son talent.

(Cédric Botzung/L'essentiel)