Concert à Paris

08 juin 2017 11:12; Act: 08.06.2017 15:20 Print

Ariana Grande a repris sa tournée après l'attentat

La chanteuse Ariana Grande a repris mercredi, à Paris, sa tournée mondiale interrompue après l'attentat de Manchester, pour un concert sous haute sécurité.

Sur ce sujet
Une faute?

Ariana Grande a interprété mercredi à Paris ses titres phares pendant 1h40 devant une salle de Bercy bondée. Émue, elle a chanté une version de «Somewhere Over the Rainbow», avec laquelle elle avait clôturé en larmes son concert hommage à Manchester, dimanche. «Je pense à nos anges en permanence», avait écrit la jeune femme sur les réseaux sociaux avant le début du concert parisien. «Paris je t'aime», a-t-elle répété plusieurs fois sur scène, où elle a été rejointe par son petit ami, le rappeur américain Mac Miller, avec qui elle a échangé un baiser.

Une forte présence policière était observable autour de la salle de concert, où les sacs à dos avaient été proscrits. Le boulevard devant la salle de concert restait fermé quand le concert s'est achevé vers 23h. Le jeune public de la chanteuse exprimait son refus de céder à la peur. «On avait envie de la voir. On ne va pas s'arrêter de vivre à cause des attentats», a déclaré Geoffrey Barlerin, un étudiant de 23 ans venu avec un ami. Océane, une collégienne de 14 ans accompagnée de sa cousine, avouait avoir hésité à venir mais se disait rassurée par le dispositif de sécurité.

Des policiers avaient été mobilisés pour aider les agents de sécurité à filtrer le public, selon la préfecture, qui avait indiqué que des patrouilles allaient également porter «une attention toute particulière aux zones d'attente du public et dans le réseau de transports en commun desservant l'établissement». Le 22 mai, un kamikaze s'était fait exploser à la sortie du concert de la pop star américaine à la Manchester Arena, faisant 22 morts, dont sept mineurs, et plus de cent blessés. La chanteuse américaine avait annulé les concerts qu'elle devait donner à Londres, en Belgique, en Allemagne, en Pologne et en Suisse, avant de participer dimanche à un immense concert de charité à Manchester.

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.