Concert au Luxembourg

08 décembre 2021 09:52; Act: 08.12.2021 10:32 Print

Arlo Parks, une lumière au cœur de l'automne

LUXEMBOURG - La sensation pop britannique de 21 ans achevait sa tournée européenne aux Rotondes, mardi soir.

storybild

C'est dans le cadre intimiste des Rotondes que la lauréate du dernier Mercury Prize offrait sa dernière prestation de l'année 2021. (photo: Editpress)

Sur ce sujet
Une faute?

«Ce soir c'est un peu spécial pour nous, car c'est notre dernière date de l'année», rappelait Arlo Parks. Une tournée européenne dont les quatre dernières dates, prévues à Amsterdam, Utrecht, Bruxelles et Hambourg, avaient dû être annulées à cause des récentes contraintes sanitaires en vigueur. C'est donc dans le cadre intimiste des Rotondes que la lauréate du dernier Mercury Prize offrait sa dernière prestation de l'année 2021.

Une année qui aura vu la chanteuse londonienne de 21 ans succéder à Michael Kiwanuka, remportant ce prestigieux prix du meilleur album britannique de l'année. Il faut dire qu'Arlo Parks a illuminé une année qui en avait bien besoin, avec sa pop solaire teintée de soul. Lors d'un set court mais rempli d'ondes positives, Anaïs Oluwatoyin Estelle Marinho, de son vrai nom, interprétait les morceaux de «Collapsed in Sunbeams», son premier album studio paru en janvier dernier.

(Editpress)

D'emblée, la douceur et la justesse de sa voix en live marquait les esprits. De «Portra 400» - influencé par Beach House et Patti Smith - au groove de «Too Good», en passant par l'attachante "Black Dog", les temps forts du disque étaient revisités avec une énergie assez rock. À l'image de «Sophie», ponctué par un solo de guitare.

Arlo Parks chante le mal-être d'une génération, la sienne, mais avec un grand sourire toujours affiché sur le visage («Super Sad Generation»). Avec elle, on sait que la lumière est au bout du tunnel, comme nous le confirmait «Hope», en rappel. Sa dernière chanson jouée sur scène cette année.

(Cédric Botzung/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.