Gérard Depardieu

20 avril 2018 14:17; Act: 20.04.2018 14:29 Print

«Barbara est toujours très présente»

LUXEMBOURG - Pour Barbara, la scène était sacrée. À fleur de peau, Gérard Depardieu chante son amie pour qu'elle vive encore et toujours.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet

L'essentiel: Monter sur scène pour chanter Barbara, cela doit être un choc?

Gérard Depardieu: Je l'ai côtoyée pendant 30 ans et elle a disparu en 1997. J'aimais être avec elle. J'ai mis 20 ans à faire le deuil, incapable de l'écouter. Avec son pianiste Gérard Daguerre, je reprends aujourd'hui toutes ces magnifiques chansons qu'elle nous a laissées.

Comment avez-vous découvert Barbara?

À Châteauroux, je devais avoir une douzaine d'années. Autour de moi, on aimait bien Elvis Presley, Eddie Cochran, Johnny Hallyday, les Chaussettes noires... De la soupe! Ces musiques m'énervaient. Moi, j'écoutais Barbara. Elle me calmait. Seule Barbara savait chanter pour ceux qui, comme moi, ont leur monde intérieur.

Ce rendez-vous très intime avec Barbara, vous le partagez aussi avec ses fans.

Tant que j'avais cette lourdeur en moi, je me refusais à la retrouver. On était si bien ensemble et on est à nouveau si bien ensemble. Donc je partage ses mots à elle, avec ceux qui aiment les écouter. Je ne suis pas un chanteur engagé... Enfin si, engagé d'amour!

Qu'avait-elle Barbara qui vous touche autant?

Des frémissements, des vibrations, de l'humanité. Tout ce qu'elle était au plus profond d'elle-même, elle le balançait dans ses chansons.

Et son public, ses publics?

Chaque fois que je la chante, chaque fois que je l'écoute, c'est différent. Même si les gens ne parlent pas la langue, ils chantent les airs.

Vous vous imaginiez chanter un jour sur scène?

Je n'osais par le faire car il faut avoir la bouche ouverte et je trouve cela très impudique. Même si je me mets à nu en faisant l'acteur et en ramenant ma grande gueule, je suis au fond de moi quelqu'un de très pudique.

La Dame en noir vous avait surnommé «l'amant à mille bras»...

C'était en 1986 du temps où je jouais avec elle la comédie musicale «Lily Passion». C'est loin et si présent. En la chantant, en la disant, Barbara reste ainsi toujours présente.

Recueilli par Denis Berche

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Sagga le 20.04.2018 16:27 Report dénoncer ce commentaire

    Pas de voix ! .. Gérard, je le préfère dans son émission de cuisine pantagruélique.. :)

  • Marie Christine le 20.04.2018 14:47 Report dénoncer ce commentaire

    Au départ, j'avais trouvé le projet de Depardieu saugrenu... Et puis finalement je trouve le résultat extraordinaire. C'est étonnant à quel point ce personnage en apparence rustique est en fait touchant et sensible.

Les derniers commentaires

  • Sagga le 20.04.2018 16:27 Report dénoncer ce commentaire

    Pas de voix ! .. Gérard, je le préfère dans son émission de cuisine pantagruélique.. :)

  • Marie Christine le 20.04.2018 14:47 Report dénoncer ce commentaire

    Au départ, j'avais trouvé le projet de Depardieu saugrenu... Et puis finalement je trouve le résultat extraordinaire. C'est étonnant à quel point ce personnage en apparence rustique est en fait touchant et sensible.