Musique

27 mars 2020 21:37; Act: 27.03.2020 21:39 Print

Bob Dylan: un premier titre depuis huit ans

Le chanteur américain a présenté ce vendredi «Murder Most Foul», une chanson de 17 minutes ressemblant davantage à un poème.

Sur ce sujet
Une faute?

Le chanteur américain Bob Dylan a publié vendredi une chanson inédite de 17 minutes consacrée à l'assassinat de John Fitzgerald Kennedy et taillée pour cette période de confinement. C'est le premier titre original sorti par l'artiste depuis huit ans.

«Murder Most Foul» ressemble davantage à un poème en vers déclamé lentement par un Bob Dylan accompagné au piano, aux percussions et au violoncelle, qu'à une chanson classique avec couplets et refrain.

«C'était un jour sombre à Dallas», commence-t-il. «Novembre 63. Une journée qui restera tristement célèbre». Suit un récit du déroulement de cette journée, mélangé à une réflexion sur cette époque, matinée de saillies métaphysiques.

Bob Dylan a profité de la sortie de ce titre, dont il n'a pas indiqué quand il avait été conçu, pour remercier ses fans de leur «soutien et fidélité au fil des années», dans un message posté sur Twitter.

Tournée américaine maintenue

Le chanteur de 78 ans n'avait plus publié de musique nouvelle depuis la sortie de son album «Tempest», en 2012. Le prix Nobel de littérature 2016 continue à se produire régulièrement en concert.

S'il a annulé une série de spectacles prévus en avril au Japon du fait de la pandémie de coronavirus, il a, pour l'instant, maintenu le calendrier d'une tournée en Amérique du Nord, avec un premier concert le 4 juin dans l'Oregon.

(L'essentiel/nxp/ats)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.