Concert au Luxembourg

17 juin 2019 09:52; Act: 17.06.2019 11:27 Print

«Ce projet au piano sonne plus personnel»

ESCH-BELVAL - Le Canadien Rhye revient au Luxembourg avec un projet plus intimiste. Rencontre avant le concert prévu à la Rockhal, ce lundi (20h).

Sur ce sujet
Une faute?

«L’essentiel»: «Spirit», qui est sorti le mois dernier, est votre deuxième projet avec «Blood Remixed» depuis l’album «Blood», paru il y a un an. Vous n’êtes pas du genre inactive?

Rhye: Non, je serais plutôt du genre accro au travail. J’ai fait beaucoup de concerts durant l’année passée. En ce qui concerne la composition, j’aime travailler en studio, à Los Angeles. Ou sur la route, mais pas forcément entre les concerts.

«Spirit» contient huit morceaux et dure presque 30 minutes. Le considérez-vous comme un EP ou un LP?

C’est avant tout un disque au piano. Ce n’est pas réellement un nouvel LP. Car sur 12 ou 15 morceaux, l’ensemble peut être plus dynamique. D’ailleurs je travaille actuellement sur le prochain album.

Ce genre de projet est-il le meilleur moyen de rester connecté aux fans?

Je ne sais pas vraiment. J’essaie surtout de faire une musique qui me paraisse important. Et j’espère qu’elle plaira au public.

Est-ce votre projet le plus personnel?

Selon moi, ça l’est, oui. Ma musique, de manière générale, est assez personnelle. Ce disque est intimiste, mais d’une manière différente. Musicalement, il sonne plus personnel.

Quand l’avez-vous composé?

Une chanson a été composée en Islande, une autre à New York, et le reste, à Los Angeles. Mais le processus a pris quelques mois, j’ai dû planifier un certain nombre de choses. Au total, j’ai composé 28 titres pour cet EP.

Vous avez collaboré avec Olafur Arnalds sur un titre. Comment cela s’est-il passé?

C’est un pianiste fantastique. Nos étions connectés au niveau des sentiments, à travers des paysages d’émotions. Ce fut facile de progresser à ses côtés.

Comment votre songwriting évolue-t-il?

Il y a des choses qui me paraissent importantes. Je dessinais beaucoup étant plus jeune, la musique est assez similaire au dessin. Il n’existe pas de méthode spécifique. Il faut d’abord trouver la bonne tonalité, le bon accord.

Comment se passe cette nouvelle tournée?

C’est génial. Nous avons joué au Mexique, au Canada. Je ne reste pas bloqué sur une tournée d’album, c’est plus stimulant. Je travaille avec une vingtaine de musiciens en tout, et cela change en fonction des shows. Depuis cinq mois, ce sont les sept mêmes.

(L'essentiel/Cédric Botzung)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.