Voice of Baceprot

05 décembre 2021 16:44; Act: 05.12.2021 18:04 Print

Ces métalleuses en hijab font le buzz

Les trois copines, Marsya, Siti et Widi, viennent d’un petit village indonésien d’une centaine d’habitants et ont fait leur scolarité dans une école coranique traditionnelle.

storybild

Voice of Baceprot sur scène, le 4 décembre 2021. (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

De leur petit village indonésien aux Trans Musicales de Rennes, en France, le trio féminin de Voice of Baceprot (VoB) a bien traversé plusieurs espaces-temps. Le hijab fièrement porté sur scène, elles revendiquent le droit d’être femmes, musulmanes et métalleuses. Et ça déménage.

Un village d’une centaine d’habitants à deux heures de route de la première grande ville de l’ouest de Java. Une scolarité dans une école coranique traditionnelle. Des parents ouvriers ou paysans qui n’écoutent pas de musique, si ce n’est folklorique… Voilà l’univers de Marsya, Siti et Widi, copines de primaire, avant leur rencontre avec Abah, conseiller d’orientation, qui a instillé en elles le virus de la musique en les invitant à jouer dans une comédie musicale. Guitariste et fan de metal, Abah les a initiées à son univers détonant, les encourageant à monter leur groupe en 2014. Leur orientation est aujourd’hui toute tracée: métalleuses aux quatre coins de la planète…

Samedi aux Trans Musicales, le trio de 20 et 21 ans a surpris plus d’un festivalier. Vêtues de longs imperméables noirs, bottines noires, enragées, «bruyantes», signification de «Baceprot» en soundanais, elles étaient visiblement ravies d’avoir transporté le public avec leur répertoire personnel et des reprises de Metallica et Rage Against The Machine (RATM). «C’est notre première tournée en Europe et pour nous c’est un rêve qui se réalise», confie à l’AFP Marsya, chanteuse et guitariste. Leur mot d’ordre: «N’ayez pas peur de vos rêves, rêvez en grand».

Après avoir tenté de les dissuader de se lancer dans la musique au profit d’une vie qui commence par un mariage au village, leurs parents sont aujourd’hui fiers de leur progéniture. «Ils nous soutiennent à 100% d’autant que maintenant, on peut les aider financièrement», s’amuse Marsya.

Loin d’être une niche en Indonésie, le metal y est extrêmement populaire. Même le président Joko Widodo adore. Au fil des années, les trois passionnées ont parfait leur technique, malgré l’absence de formation musicale de base.

Apôtres de la tolérance

«Au début, elles étaient obsédées par le fait de jouer vite, le plus vite possible», raconte leur producteur indonésien Stephan Santoso. «Aujourd’hui, elles sont plus matures et réussissent à jouer un metal très technique».

Fans de Slipknot, System of a Down et Lamb of God, les VoB sont en train de «monter», assure Stephan Santoso. Fortes d’une grosse communauté de fans sur les réseaux sociaux, elles ont aussi reçu les félicitations de Tom Morello, guitariste de RATM, pour leurs reprises. «Elles sont au croisement du thrash metal, du groove metal et du funk metal. Dans cet univers assez fermé, elles ont réussi à développer un genre propre, avec une approche assez pop», analyse Thomas Lagarrigue, responsable éditorial des Trans.

Leurs textes, souvent chantés en anglais, sont exclusivement engagés. «School revolution» raconte un univers éducatif bâillonné, où les élèves n’ont aucun libre-arbitre et où l’apprentissage se résume à du «par cœur». Dans un pays où la pollution de l’air explose, le trio s’est également emparé des questions environnementales. Leur dernier single, «God allow me please to play music» interpelle les censeurs de l’islam dans le plus grand pays musulman du monde, leur demandant pourquoi la musique serait contraire à la religion. «On prône la tolérance envers tous types de personnes, de religions», plaide Marsya, qui revendique aussi d’«éveiller les consciences des femmes» et dénonce «le système patriarcal qui les opprime».

Leur succès dans leur pays leur a toutefois valu de recevoir des menaces sur les réseaux sociaux. «Ça nous rend plus fortes», répond en interview le «girls band», qui revendique de poursuivre son chemin artistique dans l’univers très masculin du metal et déteste par ailleurs les questions sur le voile. «On n’est pas à la «fashion week», tonne Marsya en concert devant son public. «On a choisi de porter le voile sur scène parce qu’on se sent bien avec, c’est un signe de beauté et de paix».

En Indonésie, leur voix commence à porter. «Les gens qui nous écoutent se sentent pousser des ailes, ils se disent qu’ils peuvent aussi repousser les murs, même s’ils viennent d’un petit village», assure Siti.

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Pit vun Uespelt le 05.12.2021 18:44 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Bravo! Long vie au Métal !

  • DPO0666 le 05.12.2021 17:59 Report dénoncer ce commentaire

    Et elles seront en concert ce mercredi 8 décembre à L'Entrepôt à Arlon 20h....et c'est maintenu!!!

  • la retraitée le 05.12.2021 18:34 Report dénoncer ce commentaire

    Bravo les filles ! on aime leur musique ou pas, mais il faut admirer surtout le courage de s’affirmer dans un pays ou règne une religion et un patriarcat très autoritaire.

Les derniers commentaires

  • Julianna33 le 17.12.2021 11:31 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Bien joué les filles !

  • Mozart le 06.12.2021 13:13 Report dénoncer ce commentaire

    Force est de constater qu'en tant qu'homme, catholique et fan de classique on a pas autant de succès. Je ferais même pas une ligne sous la rubrique des chiens égarés...

    • eugenie musquar le 07.12.2021 07:11 Report dénoncer ce commentaire

      Mozart, vous semblez avoir l'habitude de faire des lignes!

  • metal le 05.12.2021 23:06 Report dénoncer ce commentaire

    parfait bravoo il faut continuer genial

  • Grand Maître le 05.12.2021 21:37 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pour mieux infiltrer la jeunesse ignorante. Du prêche. Je n'écoute pas donc traduisez et on reparle mais si c'est du prêche anti européen ,qu' elles reste en Indonésie c'est mieux.

    • Je dis çà je dis rien le 06.12.2021 16:16 Report dénoncer ce commentaire

      "Mais si c'est…." Donc vous jugez sans même savoir et vous en tirez une conclusion et un avis, comme (presque) tout le monde sur internet me direz-vous, ben bravo!! Après que l'on ne s’étonne pas que le monde parte en c….!

    • @Grand Maître le 06.12.2021 21:44 Report dénoncer ce commentaire

      tout le monde comprend l'anglais au Luxembourg non ?

  • Excellent le 05.12.2021 21:22 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Excellent! Le son est bon, les guitaristes touchent grave, excellente présence sur scène, sens du spectacle, professionnelles à fond. Et ce n'est qu'un début.