Gashi

07 septembre 2018 14:56; Act: 07.09.2018 17:15 Print

Cet ex-​​réfugié est devenu un rappeur qui compte

Le parcours de Gashi est insolite. Il est né en Libye et a traversé l'Europe pour finalement s'installer à Brooklyn et signer avec JAY-Z.

storybild

L'Américano-Albanais de 28 ans prépare son premier album. (photo: DR)

Pas grand-chose ne prédestinait le garçon, né en Afrique du Nord de parents albanais, à devenir une des étoiles du rap new-yorkais. Et pourtant. Gashi fait de la musique depuis une dizaine d'années. Il a, très tôt, été soutenu par French Montana. C'est d'ailleurs avec lui et DJ Snake que Gashi est un des artistes les plus streamés en Suisse, avec leur titre en commun, «Creep on Me».

En arrivant à New York en tant que réfugié avec sa famille, à la fin des années 1990, après être passé par l'Autriche et l'Allemagne, Gashi n'avait qu'un rêve: signer sur un label. Avant d'y parvenir, il a sorti des mixtapes et des EP à côté de son job de concierge dans l'immeuble de Brooklyn, où il habitait avec ses parents. À force de persévérance, il a décroché un contrat en 2017 avec Roc Nation, maison de disques appartenant à JAY-Z.

«J'étais si nerveux quand je l'ai rencontré, quand on s'est serré la main. J'ai grandi avec sa musique. C'est le plus grand, c'est une légende», s'est souvenu Gashi au micro de Capital Xtra. L'artiste américano-­albanais n'en est d'ailleurs toujours pas revenu: «Ça paraît fou quand j'y repense: de réfugié à sous contrat avec JAY-Z!» Gashi va d'ailleurs sortir un album prochainement. Il se murmure même que Rihanna aurait participé à sa création.

(L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Propagande le 07.09.2018 16:40 Report dénoncer ce commentaire

    Dans les années 90...ça date...ça ne correspond en rien aux réfugiés de 2015-2018...NEXT

  • HarleyGirl le 08.09.2018 10:16 Report dénoncer ce commentaire

    Belle exemple de réussite

  • Louis le 07.09.2018 16:21 Report dénoncer ce commentaire

    Bravo a lui :)

Les derniers commentaires

  • HarleyGirl le 08.09.2018 10:16 Report dénoncer ce commentaire

    Belle exemple de réussite

    • Sloppy Joe le 08.09.2018 16:32 Report dénoncer ce commentaire

      Cele dépend ce qu'on appelle "réussite"...

  • Propagande le 07.09.2018 16:40 Report dénoncer ce commentaire

    Dans les années 90...ça date...ça ne correspond en rien aux réfugiés de 2015-2018...NEXT

    • LiNh le 08.09.2018 08:13 Report dénoncer ce commentaire

      Ah bon ? Tu connais son parcours et son vécu pour juger ?

    • Pepe le 08.09.2018 14:56 Report dénoncer ce commentaire

      C'est juste; les réfugiés de 2015-2018 sont ingénieurs, médecins, scientifiques...

  • Louis le 07.09.2018 16:21 Report dénoncer ce commentaire

    Bravo a lui :)

    • Sloppy Joe le 08.09.2018 16:33 Report dénoncer ce commentaire

      Comme vous voulez...