Royaume-Uni

01 mars 2018 14:42; Act: 01.03.2018 14:54 Print

Charlie Watts évoque la fin des Rolling Stones

Le batteur du groupe mythique de rock a confié que cela ne le dérangerait pas tellement si la formation arrêtait. Les tournées commencent à le fatiguer.

storybild

Charlie Watts espère que le groupe ne s'arrêtera pas après une querelle entre les membres. (photo: AFP/Kevin Winter)

Sur ce sujet
Une faute?

Tandis que Mick Jagger, chanteur en pleine tournée, a expliqué être en train de travailler sur le prochain disque des des Rolling Stones, Charlie Watts, 76 ans et batteur du groupe depuis 56 ans, a lui confié au Guardian qu'une éventuelle fin du groupe ne lui poserait pas plus de problème que cela.

Il explique: «J'adore jouer de la batterie et j'aime jouer avec Mick, Keith et Ronnie». Avant de préciser que cela ne le dérangerait pas «si les Rolling Stones se disaient que c'est assez». Le batteur admet toutefois qu'il ne saurait pas quoi faire si tout s'arrêtait, mais qu'avec l'âge, les tournées deviennent de plus en plus éprouvantes et qu'il ne se projette pas plus loin que la dernière date de la tournée, le 8 juillet 2018 à Varsovie. «C'est le plus loin que je peux voir».

Mode de vie plus sain

Toutefois, il ajoute qu'il ne souhaiterait pas une fin en eau de boudin.«Je détesterais que le groupe ne se dissolve pas amicalement. J'aimerais simplement que Mick, ou moi, ou Keith ou quelqu'un d'autre dise: "C'est assez, je ne veux plus le faire", et que les autres répondent: "OK": Je ne voudrais vraiment pas que ce soit à cause d'une querelle», conclut le batteur. À eux quatre, les Rolling Stones cumulent 294 ans et au moins 10 fois plus de concerts dans les pattes

Charlie Watts a confié au passage être sobre de toute cigarette et alcool depuis un moment, lui qui a d'ailleurs gagné la lutte contre un cancer en 2004. «Nous arrivons à cet âge avancé, donc c'est une bonne chose de ne plus faire d'écarts. Quand vous avez 40 ans et que vous avez une gueule de bois, vous vous levez, prenez un autre verre et vous repartez. Je ne pense pas que nous puissions le faire à nos âges»!

(L'essentiel/Caroline Piccinin)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • nenesse le 02.03.2018 07:53 Report dénoncer ce commentaire

    un sage mon Charlie

Les derniers commentaires

  • nenesse le 02.03.2018 07:53 Report dénoncer ce commentaire

    un sage mon Charlie