Mercury Prize

15 septembre 2016 10:56; Act: 15.09.2016 11:15 Print

David Bowie en lice pour obtenir un prix posthume

La légende disparue du rock est en lice face à d'autres grands noms britanniques de la musique pour le prestigieux prix Mercury Prize, décerné jeudi soir.

Sur ce sujet
Une faute?

«C'est une musique qui permet de comprendre notre époque, inquiétante, sincère, en colère et passionnante», avait écrit, en référence à l’œuvre de David Bowie, décédé en janvier, le jury dans un communiqué en annonçant en août les 12 albums finalistes. Le public peut voter pour la première fois dans l'histoire de ces récompenses créées en 1992 pour saluer le meilleur album par un artiste britannique ou irlandais, et récompensant souvent une musique plus alternative que les Brit Awards. C'est le jury qui choisira toutefois le grand gagnant.

S'ils figurent déjà au panthéon des plus grands noms du rock, ni David Bowie ni Radiohead, également en lice, n'ont jamais été récompensés par un Mercury Prize. David Bowie est nommé pour «Blackstar», l'album qu'il avait sorti le jour de son 69e anniversaire, le 8 janvier. Deux jours plus tard, l'icône du rock décédait après un combat de plusieurs mois contre le cancer que le grand public ignorait. Détenant déjà le titre de l'artiste nommé le plus de fois sans jamais remporter le Mercury Prize, Radiohead a été retenu pour son neuvième album, «A Moon Shaped Pool», qui voit le groupe retourner vers les guitares rock de ses origines.

En tête des pronostics figurent aussi l'album «Hopeless» d'Anohni, artiste transgenre révélée sous le nom d'Antony Hegarty, avec «Antony and the Johnsons». Dans son premier disque, Anohni, née au Royaume-Uni mais ayant grandi aux États-Unis, met sa voix androgyne au service d'un album sombre et revendicatif. Absente remarquée: PJ Harvey n'a pas été sélectionnée pour son disque «The Hope Six Demolition Project».

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Fulgure le 15.09.2016 20:26 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Après nous les mouches ! Aimons nous vivants !

Les derniers commentaires

  • Fulgure le 15.09.2016 20:26 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Après nous les mouches ! Aimons nous vivants !