Angèle

05 novembre 2021 21:22; Act: 06.11.2021 13:02 Print

Des questions plein la tête quand il a fallu s’y remettre

La chanteuse Angèle ne sait pas si son 2e album est réussi. Elle s’en fiche, elle en est fière.

storybild

La pétillante petite sœur de Roméo Elvis est de retour, trois ans après avoir connu la gloire en 2018 avec son premier album. (photo: Universal)

Sur ce sujet
Une faute?

Après le succès monstre du disque «Brol», paru en 2018, la chanteuse, ex-petite amie de Marie Papillon, a ressenti une forte pression en travaillant sur «Nonante-cinq», à paraître le 10 décembre 2021. «Le doute fait partie de ma vie. Avec cet album, j’ai traversé une période où je me questionnais: et si ça ne marchait pas? Et si c’était de la grosse merde? Je me disais qu’il fallait que je plaise au public et que je réponde aux attentes des fans acquis avec «Brol», a-t-elle raconté sur Radio FG.

Angèle a finalement vaincu ses angoisses. «J’ai trouvé la solution en acceptant l’idée de faire quelque chose qui soit simplement beau à mes yeux, qui me challenge, qui me plaise. Je suis hypercontente du résultat.» La Belge de 25 ans peut en tout cas être fière de «Bruxelles je t’aime», premier single de «Nonante-cinq». Le morceau sorti le 21 octobre 2021 tourne en boucle sur toutes les radios et a franchi, en deux semaines, le cap des 3 millions de vues sur YouTube. Il faut dire que la vidéo, tournée dans un train, vaut le coup d’œil. Ce n’est pas un hasard: «J’adore m’amuser avec les images. Le clip, c’est comme un petit bonus, il me permet de raconter une autre histoire que celle de la chanson aux gens.»

À signaler qu’Angèle a réagi positivement au désir de Lost Frequencies, exprimé il y a quelque temps sur l’antenne de FG, de remixer «Bruxelles je t’aime». «Quand je le vois jouer sa version de mon titre «Flou» dans ses shows, ça me fait kiffer. Je trouve beau de voir sa chanson vivre autrement. Qu’il veuille faire un autre remix, je trouve ça très touchant et très cool.»

(L'essentiel/jde)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.