Pop Smoke

03 juillet 2020 14:48; Act: 03.07.2020 16:05 Print

«Ils parlent de flingues, mais ils ne tirent jamais»

Près de cinq mois après la mort de Pop Smoke, son premier album posthume a été dévoilé. Certaines rimes prennent un tout autre sens aujourd'hui...

Sur ce sujet
Une faute?

Il devait être la prochaine superstar du «gangsta rap». Pop Smoke, de son vrai nom Bashar Barakah Jackson, est mort à l'âge de 20 ans, tué par balles suite à une intrusion en pleine nuit dans sa villa de Los Angeles, le 19 février dernier. Un destin brisé qui a affecté toute la communauté hip-hop.

«Shoot for the Stars Aim for the Moon», le premier album officiel du défunt rappeur a été dévoilé vendredi. Sans la fameuse pochette dessinée par le créateur en vogue Virgil Abloh puis étrillée sur les réseaux sociaux. En lieu et place, une simple rose grise sur fond noir, comme pour symboliser une atmosphère de deuil.

À l'écoute de ce premier album particulièrement attendu, la voix d'outre-tombe du jeune rappeur marque les esprits, tout comme le récit d'un style de vie aussi glamour que dangereux: les vêtements de luxe, les filles «faciles» ou le destin d'un jeune homme issu des bas-fonds de Brooklyn à New York, jusqu'à son ascension vers les étoiles du succès.

Mais quand les liaisons dangereuses refont surface, le rêve vire rapidement au cauchemar. Forcément, certaines rimes prennent un tout autre sens aujourd'hui, près de cinq mois après l'assassinat du jeune artiste: «Ils parlent de flingues, mais il ne tirent jamais», rappe-t-il sur «Gangstas». «Pourquoi ils bluffent? Je n'ai encore rien vu», enchaîne-t-il sur «Make It Rain».

Difficile de dissocier ce discours de la fin tragique de Pop Smoke. D'après plusieurs sources, sa mort serait en effet liée à des rivalités anciennes sur fond de guerre des gangs. Certains blogs spécialisés prétendent même que l'assassin du rappeur est connu de tout le monde dans son quartier d'origine de Canarsie.

En attendant les conclusions de l'enquête de police, les fans pourront célébrer la courte carrière de Pop Smoke avec cet album auquel ont participé quelques grandes figures du rap. Les très actuels Lil Baby, Quavo, Roddy Ricch, Future, Swae Lee mais aussi l'ancien 50 Cent sont tous présents pour accompagner les derniers couplets de Pop Smoke en forme de testament...

(Thomas Holzer/L'essentiel)