Victoires de la musique

11 février 2017 09:54; Act: 11.02.2017 10:36 Print

Jain et Renaud, le sacre de deux générations

Jain, 25 ans, et Renaud, 64 ans, ont été sacrés artistes féminine et masculin de l'année aux 32e Victoires de la musique, vendredi soir à Paris.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

Jain, 25 ans, et Renaud, 64 ans, ont été sacrés artistes féminine et masculin aux 32e Victoires de la musique, vendredi à Paris. Le retour en grâce est complet pour Renaud, honoré par la profession après avoir une nouvelle fois conquis le public avec son album éponyme, le plus vendu en France en 2016 (730 000 ventes). L'auteur-interprète de 64 ans reçoit cette récompense majeure pour la deuxième fois après 2003. Cette Victoire est la sixième toutes catégories confondues. Renaud est bel et bien «toujours debout» après sept ans d'absence au cours desquels il a sombré dans les excès et la dépression.

«Je remercie le public, mon public. Les votants. Cette Victoire, je la dédie à mon équipe, à mon fils Malone et à ma fille Lolita», a déclaré le successeur de Vianney au palmarès, dans un message vidéo enregistré à Nantes où il se trouvait en tournée. Benjamin Biolay, battu, s'est consolé en remportant la catégorie album de chanson pour «Palermo Hollywood». Avant cet épilogue d'une soirée qui a trainé en longueur (presque quatre heures), la consécration suprême chez les artistes féminines est allée à Jain. La chanteuse, qui vient de fêter ses 25 ans, s'est imposée devant Véronique Sanson et Imany.

«Je pensais que ce serait Véronique Sanson...»

«Je n'ai rien préparé, je pensais que ce serait la grande Véronique Sanson qui gagnerait. Je ne pensais pas qu'un album aussi multiculturel marcherait en France», a déclaré celle dont l'album «Zanaka» a été certifié double disque de platine (200 000 ventes). L'auteure-interprète originaire de Toulouse, qui chante sa pop-world en anglais, a même réalisé un beau doublé en s'adjugeant la Victoire du clip pour sa chanson «Makeba» (voir vidéo ci-dessous). Elle marche sur les pas de Christine and the Queens, qui avait remporté les mêmes récompenses en 2015.

Si les sacres de Jain et Renaud étaient les instants les plus attendus, la soirée a également vu deux prises de parole en soutien à Théo, jeune homme brutalement interpellé par la police la semaine dernière en région parisienne. «On se doit de demander des comptes à nos élites, des comptes à la police, de demander la justice pour Théo, pour Adama (Traoré, mort lors de son interpellation en juillet 2016), la justice pour tous ceux dont on ne parlera pas, pour vous et pour moi», a lancé la chanteuse Imany au milieu de son titre «Don't be shy», chanté en direct. Plus tôt, un des co-réalisateurs du clip de Jain, Olivier Bassuet, a réclamé justice dans cette affaire. «On n'est pas des bamboulas, on est tous des Théo, on croit en la justice», a-t-il lancé au public du Zénith.

Place à la jeune génération

Entre-temps, les Victoires ont pris un coup de jeune. Chez les jeunes, Kungs (20 ans) s'est imposé dans la catégorie album électronique. Jul (27 ans), l'artiste le plus streamé de France depuis deux ans, a remporté la catégorie musiques urbaines. Le groupe Radio Elvis a glané l'album révélation, tandis qu'un autre trio, de filles cette fois, L.E.J. a empoché la révélation scène. Quant à Vianney, sacré artiste masculin l'an passé, il s'est offert à 25 ans seulement sa deuxième Victoire pour la chanson originale «Je m'en vais».

À côté de ces gamins, les trois membres de Louise Attaque, la quarantaine bien tassée, font figure de vieux briscards. Mais ils règnent plus que jamais sur le rock français, puisqu'ils se sont imposés avec leur album «Anomalie». Symboles de ce palmarès transgénérationnel, Calypso Rose, alias la Trinidadienne Linda McArtha Monica Sandy-Lewis, 76 ans, et le trompettiste franco-libanais Ibrahim Maalouf ont respectivement décroché les Victoires de l'album musiques du monde et du spectacle musical.

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Musicien le 12.02.2017 17:15 Report dénoncer ce commentaire

    Les victoires de la musique de plus en plus "tristoune" Et politisé. A l'avenir je ne regarderai plus.

  • Citoyen 57 le 11.02.2017 12:12 Report dénoncer ce commentaire

    Le "message politique" d'Imany fait tache dans cette cérémonie. Prise de position sans attendre les conclusions de l'enquete. Ces "artistes" dénigrant la police mais qui se taisent quand des policiers se font bruler dans leur véhicule...

  • Provencal le 11.02.2017 10:34 Report dénoncer ce commentaire

    Un peu bizarre. Renaud artiste "de l'année". Artiste de plusieurs générations, d'accord, mais pas "de l'année".

Les derniers commentaires

  • Musicien le 12.02.2017 17:15 Report dénoncer ce commentaire

    Les victoires de la musique de plus en plus "tristoune" Et politisé. A l'avenir je ne regarderai plus.

  • Citoyen 57 le 11.02.2017 12:12 Report dénoncer ce commentaire

    Le "message politique" d'Imany fait tache dans cette cérémonie. Prise de position sans attendre les conclusions de l'enquete. Ces "artistes" dénigrant la police mais qui se taisent quand des policiers se font bruler dans leur véhicule...

    • basta ya le 11.02.2017 16:24 Report dénoncer ce commentaire

      Citoyen 57, je partage entièrement votre avis ! Mais l'amour du buzz est sans doute trop fort pour ces personnes...

    • Crédible le 13.02.2017 12:43 Report dénoncer ce commentaire

      D'autant que la version de la police est très crédible...

  • marco le 11.02.2017 10:42 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    renaud c est sympa tout ca mais je suis allé le voir en concert, il chante faux quoi sa voix abimée par l alcool...on aurait mieux fait de lui remettre un prix d honneur pour sa carriere, mais la "revelation de l année" ? j ai pas compris

    • basta ya le 11.02.2017 16:24 Report dénoncer ce commentaire

      C'est clair ! J'ai partagé un petit déjeuner avec lui il y a un an tout juste ... c'est vraiment pas beau à voir ! Quels dégâts !

  • Provencal le 11.02.2017 10:34 Report dénoncer ce commentaire

    Un peu bizarre. Renaud artiste "de l'année". Artiste de plusieurs générations, d'accord, mais pas "de l'année".