Concert au Luxembourg

30 novembre 2016 23:06; Act: 01.12.2016 09:11 Print

Jain, une véritable boule d'énergie à la Rockhal

ESCH-BELVAL - Seule avec ses machines, la chanteuse Jain a dégagé une superbe énergie, mercredi soir, sur la scène du Club de la Rockhal.

Voir le diaporama en grand »

op Däitsch
Sur ce sujet
Une faute?

Un peu frileux sur la première partie, assurée par le duo féminin belge Faon Faon et ses refrains électro-pop chantés à l'unisson, le public de la Rockhal a pris son pied au concert de Jain, mercredi soir. Il faut dire que la Toulousaine sait y faire sur scène.

Dès les premiers morceaux, la jeune femme a su communiquer sa hargne à une salle comble. Parée de son habituelle tenue noire à col Claudine blanc, Jain a fait sauter son audience sur Hope, ses beats electro et son synthé rétro. Très communicative, elle n'a cessé de solliciter des spectateurs qui ne demandaient qu'à lui rendre sa joie de vivre.

Hommage à Paris

Avec Heads up et son refrain catchy, Jain a gardé la dynamique avant d'emporter le public sur la ballade pop-rock All my Days et d'assurer le rôle de chef d'orchestre pour faire chanter filles et garçons. Lil Mama et ses airs de reggae ont ensuite emmené la Rockhal en Jamaïque le temps de ce morceau.

Plus près de chez nous, la jeune Française a poursuivi son voyage musical en rendant un joli hommage à Paris, titre sur lequel elle a pu faire sonner un flow digne d'une chanteuse de hip-hop. Il ne fallait plus que les très attendus Come et Makeba pour combler des spectateurs visiblement ravis d'avoir passé la soirée en compagnie de Jain, qui pourrait encore faire plus de ravages si elle était accompagnée de musiciens.

(Juliette Devaux/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.