Long parcours

20 octobre 2019 20:09; Act: 21.10.2019 17:03 Print

James Blunt a «enfin retrouvé son chemin»

Le chanteur britannique livrera vendredi un nouvel album, le sixième, intime et sincère. L'opus sera dédié à sa famille, notamment à son père malade et ses enfants.

Sur ce sujet
Une faute?

Dans « Once Upon A Mind », dans les bacs le 25 octobre, James Blunt s'adresse à son père malade, sa femme et ses enfants. Le chanteur anglais de pop y évoque sur des ballades épiques et des titres sautillants son amour pour les siens et sa finitude.

«Once Upon A Mind» est votre album le plus personnel, non?

Absolument. Depuis le succès de «Back To Bedlam» (NDLR: son premier album sorti en 2004), écrire des chansons était devenu plus difficile, parce que j'avais l'impression d'être jugé par le public et je ne voulais donc pas révéler mes pensées intimes. Mais quand j'ai créé cet album, mon père est tombé malade et j'ai fondé ma propre famille. Je peux voir clairement le cercle de la vie et je réalise que ce qui compte vraiment dans ma vie, ce sont les personnes qui la partagent. J'ai donc écrit ces chansons pour elles.

Est-ce un peu comme un journal intime que vous partagez avec le public?

Oui. J'ai l'impression d'avoir tout risqué en réalisant cet album. J'espérais que mon père prenne bien la chanson que j'ai composée pour lui. Plusieurs titres évoquent la solitude et la culpabilité que j'éprouve lorsque je suis en tournée pendant 18 mois. Je laisse ma femme s'occuper des enfants pendant que je pars poursuivre mes rêves.

Parlez-nous de «Monsters», la chanson sur votre père.

J'ai toujours été très proche de lui. Maintenant qu'il est malade et que le temps est compté, je peux lui dire dans cette chanson ce que je n'oserais pas lui dire en face. Enfant, j'idolâtrais mon père, mais avec le temps, il est devenu mon égal et ami. Et puis avec l'âge, nos parents deviennent plus frêles et soudain, c'est à nous de nous occuper d'eux. C'est à notre tour de les mettre au lit et de chasser les monstres, de les rassurer.

Avez-vous écrit «The Greatest» et «I Told You» pour vos enfants?

Totalement. Je ne sais pas quand j'aurai l'occasion de leur dire ces choses donc j'avais besoin d'enregistrer ces titres maintenant. Dans «The Greatest» j'espère que mes enfants deviendront une meilleure version de leur père. J'ai écrit I Told You» pour les rassurer quand je m'absente quelque temps ou si je ne devais jamais revenir.

Le clip de «Cold» est la suite de «You're Beautiful»…

À la fin du clip de «You're Beautiful», je sautais d'une falaise dans la mer. Dans «Cold», on me retrouve dans l'eau et je rejoins le rivage. Je grimpe la falaise en ramassant les objets que j'avais laissés autrefois. Pour moi, cela signifie que j'étais perdu pendant 14 ans et j'ai retrouvé mon chemin. Cet album est un retour à la façon dont je composais à mes débuts.

(L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.