Sortie musicale

28 avril 2019 21:32; Act: 29.04.2019 15:48 Print

«Je n'étais pas prêt, et Mac et Nipsey sont morts»

Le rappeur Schoolboy Q vient de sortir l'album événement de ce printemps en matière de hip-hop américain. Un projet qui a mis du temps à éclore...

Sur ce sujet
Une faute?

Sens de l'abnégation, honnêteté artistique ou énorme gâchis, chacun l'interprétera à sa manière. Toujours est-il que Schoolboy Q a jeté au moins deux albums avant de publier «CrasH Talk», son disque événement sorti vendredi. Événement car le rappeur de Los Angeles, acolyte de la première heure de Kendrick Lamar, s'est imposé au fil des années comme l'un des MC's les plus importants du paysage hip-hop.

Les spectateurs de la Rockhal se souviennent de son excellent show en 2016. Grippé, le rappeur avait assuré le spectacle, quand beaucoup de ses confrères auraient déclaré forfait. Artiste authentique, qui s’affranchit volontiers des questions d'images, Schoolboy Q a donc attendu trois ans pour gratifier ses fans d'un nouvel album. Ceux-ci ne seront pas déçus.

Pas question pour lui de troquer son gangsta-rap percutant pour un registre plus en adéquation avec son mode de vie actuel dans sa jolie villa dans le quartier huppé de Calabasas, au nord-ouest de Los Angeles, loin de South Central et de la guerre des gangs.

« Même si tu ne m'aimes pas, tu m'écouteras quand même »

Une transition qu'il n'a pas toujours bien vécue, d'après ses propres confessions dans GQ. «J'étais à la maison à fumer de la weed, en attendant de retourner au studio. Ce n'est pas une super vie, j'ai même connu la dépression». La mort de ses amis rappeurs Mac Miller et Nipsey Hussle n'a pas aidé non plus. Ces deux événements inattendus ont même retardé la sortie de l'album, prévu à l'origine pour le mois de novembre. «Je n'étais pas prêt mentalement, puis Nip est décédé...», confiait-il au magazine Vulture.

Un mois après le décès tragique de Nipsey Hussle, Schoolboy Q a finalement décidé de franchir le pas. Et le résultat est à la hauteur des attentes. Tant sur le fond, que sur la forme. Travis Scott, Kid Cudi, 21 Savage, YG, 6black, Ty Dolla Sign, la liste des invités est impressionnante. Tous apportent leur touche, sans pour autant dénaturer le projet.

Rimes bien senties, humour, sans oublier ses gimmicks favoris, tous les ingrédients sont réunis pour faire de «CrasH Talk» la bande son rap US du printemps. «Je suis Schoolboy, frère. Même si tu ne m'aimes pas, tu écouteras d'une manière ou d'une autre», conclut le rappeur.

(th/L'essentiel)