Carnet noir

01 octobre 2019 07:32; Act: 01.10.2019 09:55 Print

La cantatrice Jessye Norman est décédée

Jessye Norman, célèbre cantatrice américaine engagée dans des causes humanitaires, est morte lundi, à l'âge de 74 ans, a indiqué sa famille.

Une faute?

La légendaire cantatrice américaine Jessye Norman est décédée lundi, à New York, à 74 ans, des suites d'une septicémie, a indiqué une porte-parole de la famille. «C'est avec une profonde tristesse et chagrin que nous annonçons la mort de la star internationale de l'opéra, Jessye Norman», a indiqué la famille. «Nous sommes fiers de ses réussites musicales et l'inspiration qu'elle a donnée aux publics du monde entier continuera à être une source de joie, a-t-elle souligné. Nous sommes également fiers des causes humanitaires qu'elle a défendues, telles que la faim, les sans-abris, le développement des jeunes et l'éducation artistique et culturelle».

La cantatrice devenue icône est décédée d'une septicémie consécutive aux complications d'une blessure à la colonne vertébrale en 2015, selon le communiqué. Née dans l'État américain de Géorgie, Jessye Norman s'était fait connaître en s'installant à la fin des années 60 en Europe, où elle s'est produite dans les plus grandes salles. «La beauté et le pouvoir, la singularité de la voix de Jessye Norman. Je ne me souviens pas d'autre chose de semblable», déclarait en 2014 la prix Nobel de littérature, Toni Morrison, décédée elle-même cet été, lors d'une soirée d'hommage à la cantatrice.

Soprano dramatique

Dès l'enfance, Jessye Norman s'initie aux spirituals au sein de la communauté noire d'Augusta, où elle a grandi dans le sud-est des États-Unis, et où ses parents militaient au sein de l'organisation NAACP pour les droits des noirs. Elle décroche une bourse d'étude à l'université Howard, établissement fondé à Washington pour accueillir les étudiants noirs en pleine ségrégation. Elle a été engagée dès 1968 (à 23 ans) au Deutsche Oper de Berlin.

Elle s'installe en Europe où avec son timbre sombre et pulpeux, elle s'impose comme l'une des sopranos dramatiques les plus reconnues, en particulier pour ses interprétations de Wagner. Femme de convictions, elle a fondé dans sa ville natale la Jessye Norman School of the Arts pour soutenir de jeunes artistes socialement défavorisés. Mais elle s'était faite rare ces dernières années, notamment après la publication de ses mémoires, «Stand Up Straight and Sing!» en 2014. Elle y racontait en détails les femmes qui l'avaient marquée, et le racisme auquel elle avait été confrontée, enfant puis adulte.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.