Sortie musicale

19 mai 2019 17:06; Act: 19.05.2019 19:30 Print

La folle journée de Tyler, The Creator à Londres

La créativité artistique de Tyler, The Creator est sans limite. Le rappeur a célébré la sortie de son nouvel album «IGOR» de manière bien originale dans la capitale britannique.

Sur ce sujet
Une faute?

Que de chemin parcouru par Tyler, The Creator depuis sa prestation au Rock-A-Field en 2016, à Roeser. À l'époque, le jeune rappeur originaire de Los Angeles était un surdoué parmi d'autres, pépite du collectif légendaire Odd Future aux côtés du génie Frank Ocean. À 28 ans, l'artiste s'est aujourd'hui imposé comme l'une des plus grandes forces créatives du paysage hip-hop.

Son classique «Flower Boy» dévoilé en 2017 l'a fait entrer dans une nouvelle dimension. Celle d'un musicien dont chaque annonce de sortie provoque un enthousiasme démesuré parmi les fans, celle d'un artiste libre, qui s'affranchit de tous les codes soi-disant indispensables à la réussite commerciale.

Son nouvel album sorti vendredi, «IGOR», en est l’illustration la plus parfaite, autant que sa journée promo improvisée à Londres. Coiffé d'une perruque blonde et d'un costume rose-rouge du plus bel effet, l'artiste s'est mué en boxeur devant Buckingham Palace avant d'annoncer un show surprise dans la ville. Bilan? Des fans venus en masse et une annulation pour raisons de sécurité...

Voir cette publication sur Instagram

LONDON

Une publication partagée par Tyler, The Creator (@feliciathegoat) le

La «hype» Tyler est en marche, et la réalisation de ce nouveau disque ne risque pas de briser l'élan. «Ne vous attendez pas à un album de rap», a averti le prodige. Fort de ses nombreuses influences, de Beach House à King Krule, Tyler, The Creator a dévoilé un album expérimental, aux confins des genres, truffé de fulgurances.

Les plus grandes figures de la musique urbaine (Pharrell Williams, Kanye West, A$AP Rocky, Frank Ocean, Lil Uzi Vert, Playboi Carti) y ont apporté leur touche, mais sans jamais voler la vedette à Tyler, qui a décrit, produit et arrangé l'ensemble des douze titres.

«Cet album contient tout ce que j'aime dans la musique»

Ode à l'amour déçu, «IGOR» n'est pas un coming out, malgré le flou volontaire qu'il entretient sur sa sexualité, mais le signe d'un artiste au sommet de sa carrière.

Cet album aurait pu être l'album rap de l'année, s'il en avait été un. Au lieu de ça, il restera comme l'album favori de... Tyler Okonma lui-même. Et c'est bien là l'essentiel. «Je ne dis pas que c'est le meilleur, mais mon préféré, car il contient tout ce que j'aime dans la musique».

Voir cette publication sur Instagram

OUT OUT OUT IGOR IGOR IGOR

Une publication partagée par Tyler, The Creator (@feliciathegoat) le

(Thomas Holzer/L'essentiel)