Musique

21 octobre 2021 22:27; Act: 22.10.2021 08:37 Print

La toile s'emballe sur un retour de Kendrick Lamar

De nombreux fans croient à la sortie d'un single, voire d'un album du rappeur Kendrick Lamar, ce vendredi. Mais rien n'a été confirmé pour le moment.

Sur ce sujet
Une faute?

Kendrick Lamar va-t-il sortir de son «silence» musical et dévoiler un nouveau projet ce vendredi? La rumeur enfle, après que de nombreux «insiders» aient laissé courir le bruit d'une possible sortie surprise, neuf ans jour pour jour après la parution de son premier album officiel «Good Kid, M.A.A.D City». Il n'en fallait pas plus que pour que les fans du rappeur récompensé d'un «Pulitzer» en 2018 s'enflamment sur les réseaux sociaux.

Autre signe qui ne trompe pas selon une partie de la presse musicale, la photo du rappeur vient d'être changée sur «Spotify», ce qui signifierait l'arrivée imminente de nouveaux morceaux. Single ou album? Difficile d'effectuer des prédictions pour le moment. Rien n'a été annoncé, ni par les équipes de l'artiste, ni par son label «TDE», plutôt habile lorsqu'il s'agit de marketing 2.0.

Des couplet incisifs sur l'album de Baby Keem

Pourrait-il s'agir d'un nouveau buzz orchestré pour remettre les projecteurs sur le rappeur le plus influent de ces 10 dernières années? C'est également une possibilité, alors que Kendrick Lamar a récemment annoncé qu'il travaillait sur un dernier album avec son label de toujours: «J'ai passé la plupart de mes jours avec des pensées fugaces, à écrire, à écouter et à profiter de moments à rouler en direction de la plage», a-t-il, écrit.

S'il n'a plus sorti d’album depuis 2017 et le classique «DAMN.», l'artiste originaire de Compton en Californie n'est pas resté inactif durant ces quatre années, se produisant sur scène à travers le monde entier. Il a également produit la BO du film «Black Panther» en 2018. Plus récemment, Kendrick a repris le micro pour poser sur plusieurs morceaux de l'album de son cousin Baby Keem. Le contenu de ses paroles, plutôt incisives envers la concurrence, évoquait déjà un retour imminent. Réponse dans quelques heures...

(Thomas Holzer/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.