«Humanz» de Gorillaz

28 avril 2017 11:10; Act: 28.04.2017 11:19 Print

Le dernier album de Gorillaz, un chef-​​d’œuvre

Le vendredi 28 avril est un grand jour pour les fans de Gorillaz puisque l'album «Humanz» est dans les bacs. Il réserve quelques surprises, plutôt bonnes!

Sur ce sujet
Une faute?

Disons-le d'emblée: le nouveau disque de Gorillaz surprend. Ses 20 morceaux, ou 26 sur la version deluxe, partent dans tous les sens. Entre funk, disco, dance, hip-hop et soul, le groupe ne choisit pas. Il s'amuse avec tous ces styles. Ajoutez à cela que la majorité des titres sont chantés en collaboration avec des artistes aux timbres de voix bien différents (Rag'n'Bone Man, De La Soul, Benjamin Clementine, Grace Jones, Carly Simon, Mavis Staples,...). Bref, «Humanz» fait voyager à la première écoute, séduit à la deuxième et devient un chef-d’œuvre dès la suivante.

Gorillaz, silencieux depuis 2011, effectue donc un retour brillant. Et dire qu'il y a de cela quelques années, le chanteur Damon Albarn et le dessinateur Jamie Hewlett ont failli laisser tomber leur formation virtuelle. «Jamie était tombé amoureux et s'était établi à Paris. J'avais été terriblement blessé de perdre mon ami. Afin de relancer le projet, il a fallu recoller les morceaux du vase en porcelaine que nous avions brisés», a confié Albarn à Entertainment Weekly.

Lors de cette même interview, l'artiste britannique est revenu sur les prestigieuses collaborations féminines qui figurent sur «Humanz»: «Sur nos précédents disques on avait bossé avec Bobby Womack, Ibrahim Ferrer et Ike Turner, des patriarches de la musique. Pour celui-ci, il nous fallait des matriarches». Albarn a aussi révélé qu'il regrettait d'avoir été bourré lorsqu'il a enregistré à 4h du matin avec Erykah Badu. Leur duo ne figure évidemment pas sur la galette.

Gorillaz ft. Popcaan «Saturnz Barz»

Gorillaz ft. Rag'n'Bone Man, Zebra Katz & Ray Blk «The Apprentice»

(L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.