Carnet noir

09 novembre 2019 12:13; Act: 09.11.2019 12:24 Print

Le photographe préféré des Beatles est mort

Robert Freeman, qui a photographié à de nombreuses reprises le groupe mythique de Liverpool, est décédé à l'âge de 82 ans.

Sur ce sujet
Une faute?

L'ex-Beatles Paul McCartney a rendu un hommage appuyé à Robert Freeman, un des photographes «préférés» du mythique groupe de rock britannique dont il a réalisé plusieurs pochettes, décédé à l'âge de 82 ans. «C'était un de nos photographes préférés durant les années Beatles, qui a réalisé certaines de nos pochettes d'albums les plus emblématiques», a réagi Paul McCartney sur son site internet.

«C'était un grand professionnel, mais il était aussi très créatif et un vrai penseur original», a-t-il ajouté. «Cet homme formidable va me manquer mais je chérirai toujours les beaux souvenirs que j'ai de lui», a ajouté l'auteur-compositeur et interprète britannique.

«Dans un couloir d'hôtel»

Robert Freeman, qui était né le 5 décembre 1936, a notamment réalisé la pochette de «With the Beatles» (1963) (et «Meet the Beatles!» en 1964 aux États-Unis), deuxième album des Fab Four où leur visage est partiellement mangé par l'ombre, mais aussi celles de «Beatles for Sale» (1964), «Help!» (1965) et «Rubber Soul» (1965).

«Les gens pensent souvent que la photo de couverture de "Meet the Beatles" était une photo soigneusement prise en studio. En fait, Robert l'a prise assez rapidement dans le couloir d'un hôtel où nous logions, où la lumière naturelle venait des fenêtres au bout du couloir. Je pense que cela n'a pas pris plus d'une demi-heure à accomplir», a expliqué Paul McCartney.

Il a aussi dévoilé comment est née la pochette de «Rubber Soul». Robert Freeman «avait l'habitude de projeter les photos qu'il avait prises sur un morceau de carton blanc de la taille exacte d'un album, pour nous donner une idée précise de l'image du produit final», a-t-il détaillé. Durant une séance de visionnage, le carton est tombé, donnant à la photo «un aspect étiré».

Un autre ex-Beatles, Ringo Starr, a également salué le photographe, sur Twitter. «Que Dieu bénisse Robert Freeman, paix et amour à toute sa famille». La cause de sa mort n'a pas été précisée sur le fil Twitter officiel The Beatles, qui a annoncé son décès vendredi. Robert Freeman, qui avait commencé sa carrière dans le journal britannique The Sunday Times, était également le photographe du premier calendrier de Pirelli en 1964, publication iconique mettant en scène des jeunes femmes dénudées.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.