Musique

08 août 2019 16:05; Act: 08.08.2019 16:18 Print

Les 50 ans de la photo d'Abbey Road célébrés

Le cliché montrant les Beatles traversant un passage piétons devant les studios londoniens a été pris en 1969. Les fans l'ont célébré.

storybild

Les fans des Beatles étaient nombreux ce jeudi sur ce lieu mythique.

Sur ce sujet
Une faute?

Des fans des Beatles se sont rassemblés jeudi près des studios d'enregistrement londoniens d'Abbey Road pour marquer le 50e anniversaire de la photo du groupe illustrant son dernier album studio, «Abbey Road», devenue l'une des pochettes les plus célèbres de l'histoire de la musique.

La photo des légendaires «Fab Four» montre les quatre membres du groupe traverser un passage piétons devant les studios Abbey Road. John Lennon ouvre la marche, suivi de Ringo Starr, Paul McCartney pieds nus et George Harrison.

L'idée avait germé initialement dans l'esprit de McCartney, qui avait d'abord esquissé des petits bonshommes simplistes sur un passage piétons. Le cliché a été pris vers 11H35 le 8 août 1969 par le photographe écossais Iain Macmillan. Cette heure de la journée avait été choisie pour éviter les fans, qui savaient que le groupe arrivait généralement au studio en milieu d'après-midi pour enregistrer.

Perché sur un escabeau dans la rue, où la circulation avait été stoppée par un policier, Macmillan a pris six clichés, dont seul le cinquième a été utilisé: celui où les quatre Beatles marchent à l'unisson. La séance de photo n'a duré qu'une dizaine de minutes.

Théories du complot

L'enregistrement de l'album s'est achevé douze jours plus tard, le 20 août. Il est sorti le 26 septembre 1969, six jours après que John Lennon eut informé ses partenaires qu'il quittait le groupe.

C'est le dernier album studio des Beatles, bien qu'il précède la sortie de «Let It Be», enregistré avant, et il a été réalisé dans une atmosphère plus joyeuse. Y figurent les morceaux «Something», «Here Comes The Sun», «Octopus's Garden» et «Come Together», ainsi que le fameux medley qui boucle l'album, un enchaînement de chansons parfois inachevées.

Fait inhabituel, le nom des Beatles ne figure pas en couverture. La pochette a aussi alimenté une théorie du complot prétendant que Paul McCartney était en fait décédé («Paul is Dead») et qu'il était remplacé par un sosie. La preuve, selon les tenants de cette théorie? Il tient une cigarette dans sa main droite alors qu'il est gaucher. Ils voyaient aussi des messages cachés dans le fait qu'il marche pieds nus et d'un autre pas que les autres membres du groupe.

Site de pélerinage

Les studios Abbey Road se trouvent dans le quartier cossu et résidentiel de St. John's Wood, dans le nord-ouest de Londres. Ils ont été créés en 1931 dans une grande maison du XIXe siècle. Ils étaient initialement consacrés à l'enregistrement de musique classique avant de s'ouvrir au jazz et au rock.

Pas moins de 190 des quelque 210 chansons des Beatles y ont été enregistrées, et la maison londonienne de Paul McCartney se trouve à un jet de pierre.

Le lieu attire depuis des fans des Beatles du monde entier, qui souvent reproduisent la célèbre photo sur le passage piétons. Ce dernier est également filmé en temps réel par une caméra dont les images sont diffusées sur le site internet des studios. Le passage piétons est classé aux monuments historiques anglais depuis 2010.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.