Chine

24 janvier 2018 17:41; Act: 24.01.2018 17:47 Print

Les artistes hip-​​hop dans le collimateur du pouvoir

L'annulation de la participation d'un rappeur vedette dans un show télévisé chinois inquiète les internautes.

Sur ce sujet
Une faute?

Zhou Yan, connu sous le pseudo de GAI, est adulé par les jeunes depuis qu'il a remporté le télécrochet «The Rap Of China». Pour donner un ordre d'idée, le trentenaire est suivi par plus de 4 millions de fans sur Weibo, équivalent chinois de Twitter. C'est dire si sa déprogrammation de l'émission «Singer», diffusée sur Hunan TV, n'est pas passée inaperçue. La chaîne n'a d'ailleurs donné aucune explication concernant cette disparition manifestement précipitée. En effet, le rappeur apparaît encore dans la bande-annonce du programme.

Selon Sina, géant asiatique de l'internet, GAI tombe sous le coup de nouvelles règles publiées vendredi dernier par la puissante et incontournable commission de contrôle des médias chinois. Cette dernière, qui n'a rien communiqué officiellement, interdirait désormais d'antenne les rappeurs à cause de «leurs tatouages, de leurs paroles vulgaires et obscènes, de leurs réputations sulfureuses et de leurs attitudes en conflit avec les valeurs et la morale du Parti».

Pour les internautes, si ces mesures ont effectivement été prises par le gouvernement, elles signeraient simplement l'arrêt de mort du hip-hop dans l'Empire du Milieu. Le pouvoir a déjà fait passablement de misères à des rappeurs chinois de premier plan, ces derniers mois. PG One a notamment dû s'excuser pour «les paroles dégradantes» de son titre «Christmas Eve» et Triple H a vu tous ses singles bannis des sites de streaming.

GAI «Super société»

PG One «Christmas Eve»

(L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Jack L le 25.01.2018 10:00 Report dénoncer ce commentaire

    Ah la Chine, Quel beau Pays!

Les derniers commentaires

  • Jack L le 25.01.2018 10:00 Report dénoncer ce commentaire

    Ah la Chine, Quel beau Pays!