Beatles/Enchères

11 avril 2020 11:39; Act: 11.04.2020 12:12 Print

Les paroles de «Hey Jude» s'envolent aux enchères

Quelque 832 000 euros ont été déboursés aux enchères pour les paroles manuscrites de la chanson des Beatles, à l'occasion du 50e anniversaire de la séparation du groupe.

storybild

Capture d'écran du site de la maison d'enchères Julien's Auctions, qui a vendu ces paroles manuscrites de la chanson "Hey Jude". (JULIENS AUCTIONS)

Sur ce sujet
Une faute?

Une feuille de papier sur laquelle Paul McCartney a noirci à la main les paroles de la célèbre chanson «Hey Jude» a été adjugée 910 000 dollars (832 000 euros environ) lors d'enchères marquant vendredi le 50e anniversaire de la séparation des Beatles. C'est plus de cinq fois le montant estimé en amont de la vente organisée en ligne, coronavirus oblige, par la maison californienne Julien's Auctions. Guitares, vinyles rares, objets dédicacés... Quelque 250 lots liés au mythique groupe britannique étaient proposés aux fans et collectionneurs du monde entier, 50 ans jour pour jour après sa séparation.

Paul McCartney avait écrit «Hey Jude» après une autre rupture: celle de son acolyte John Lennon avec sa première femme Cynthia, à la suite de ses infidélités avec l'artiste japonaise Yoko Ono. La chanson, destinée à réconforter le fils de John Lennon, Julian, pendant le divorce de ses parents, avait initialement pour titre «Hey Jules». Parmi les autres grosses ventes de la journée: la peau d'une grosse caisse de batterie portant le logo des Beatles, et utilisée lors de la première tournée américaine du groupe en 1964, adjugée à 200 000 dollars (183 000 euros environ).

Une page manuscrite du scénario du clip de la chanson «Hello, Goodbye» (1967) est elle partie pour 83 200 dollars (76 000 euros environ), et un cendrier utilisé par Ringo Starr aux studios Abbey Road dans les années 1960 pour 32 500 dollars (29 716 euros).

«Hey Jude» des Beatles:

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.