Concert au Luxembourg

23 novembre 2017 09:00; Act: 22.11.2017 18:23 Print

Loïc Nottet: «J'ai toujours voulu tout contrôler»

Le Belge de 21 ans revient jeudi à la Rockhal après un premier concert complet en mai dernier. Rencontre avec un artiste maître de sa liberté artistique.

Le clip de «Doctor» est sorti fin octobre.

Sur ce sujet

L’essentiel: Vous étiez venu en mai dernier à la Rockhal, où le Club affichait complet. Cette fois, vous vous produisez dans la Grande Salle…

Loïc Nottet: C’est vrai que ça va vite, mais il y avait une réelle demande après le premier concert, et mon équipe a jugé intéressant de revenir dans la plus grande salle. En Belgique, nous avions commencé par l’Ancienne Belgique, pour finir à Forêt National.

La tournée a débuté en avril dernier. Comment se passe-t-elle?

Ça se passe très bien, j’ai appris beaucoup de choses sur moi-même, sur ma voix, mon corps, mon endurance, ma façon de m’exprimer. Et je prends toujours autant de plaisir qu’à la première date.

Sur scène, la danse occupe une place centrale. Avez-vous avez élaboré la scénographie?

J’ai conçu tout le show comme une histoire, comme un auteur réfléchit sur un livre. Je voulais des tableaux différents en fonction des chansons, et qu’ils aient un lien avec le message dévoilé.

Le show sera-t-il très différent de la première fois?

La base reste la même, car le show a demandé du temps et a un certain coût en terme de production, mais on l’a retravaillé en essayant d’apporter des nouveaux détails et des nouveaux costumes.

Vous faites partie de ces artistes qui gèrent entièrement leur univers.

J’ai toujours été comme ça, même plus jeune. J’ai toujours voulu tout contrôler, de A à Z. J’ai la chance de tout imaginer en détail, de la pochette à la production en passant par les vêtements, couleurs et histoires du clip. Ça peut être aussi un défaut, car je ne laisse pas beaucoup de liberté artistique aux autres.

Comment composez-vous?

Je compose tout en a cappella, et une amie vient poser les accords au piano. Avec mon clavier et des programmes que j’ai à la maison, je trouve des mélodies et des rythmiques. Et je compose en regardant des films, sans le son, qui m’inspirent par leurs costumes ou leur époque.

Sia fait partie de vos influences majeures. Quels autres artistes vous ont marqué?

Mon mentor reste Freddie Mercury, qui avait un charisme naturel fou. J’aime beaucoup des gens comme Imagine Dragons, Florence and the Machine, Lana Del Rey ou Lorde.

The Voice Belgique (2014), l’Eurovision (2015), Danse avec les Stars (2015), vous n’avez raté aucune occasion de vous faire connaître. D’où vous vient cette volonté?

J’étais assez fan de «Star Academy». Mes parents n’avaient aucune connexion avec ce milieu qui reste assez inaccessible. Ce genre de programme permet de se faire remarquer par des personnes de ce milieu. Ça m’a appris d’apprendre sur moi-même, par rapport à ma voix. «Danse avec les Stars» a aussi été une bonne école, et ça m’a permis de traverser les frontières.

Recueilli par Cédric Botzung

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.