Tournée en Afrique

14 juin 2015 16:21; Act: 15.06.2015 12:40 Print

Malade, Stromae annule sa tournée jusqu'au 2 août

Le chanteur belge Stromae a annulé ses concerts jusqu'au 2 août, dont celui de Kigali, étape la plus attendue de sa toute première tournée africaine, pour des raisons de santé.

storybild

Le chanteur a été contraint de rentrer en Europe et d'annuler sa tournée africaine. (photo: AFP)

Sur ce sujet

L'artiste avait déjà annulé vendredi le concert qu'il devait donner le lendemain à Kinshasa. Les examens effectués par Stromae, rentré d'urgence en Europe, montrent «qu'il subit les effets secondaires sérieux d'un traitement prophylactique (préventif) antipaludique», expliquent les producteurs dans un communiqué. Son état de santé, qui «impose un suivi médical dans les prochaines semaines», ne lui permet pas de «reprendre ses activités pour le moment», ajoutent Auguri Production et Mosaert.

En conséquence, les producteurs «sont également contraints d'annoncer l'annulation de sa participation aux concerts suivants»: le 20 juin à Kigali, le 5 juillet à Londres (Wireless Festival), le 8 juillet à Rome (Postepay Rock in Roma), le 11 juillet à Lisbonne (Nos Alive Festival Portugal), le 13 juillet à Locarno (Moon & Stars Festival, Suisse), le 14 juillet à Padoue (Hydrogen Festival, Italie), le 17 juillet au Festival Internacional de Benicassim (Espagne), le 31 juillet à Montréal (Osheaga Music & Art Festival, Canada) et le 2 août à Chicago (Nos Alive Festival, États-Unis). Les producteurs se disent, pour l'heure, «dans l'incapacité d'annoncer des dates de report pour ces spectacles». «Les rumeurs ayant circulé sur les autres causes prétendues de l'absence de Stromae sont absolument sans fondement», assurent-ils dans leur communiqué.

Après l'annulation de son concert à Kinshasa, le bruit avait notamment couru que certains des techniciens de l'équipe de Stromae avaient eu des problèmes de visas en raison des origines rwandaises du chanteur. D'autres rumeurs prétendaient que la star était rentrée précipitamment après avoir reçu des menaces ou qu'une personne de sa famille avait été agressée à Bruxelles par des membres de la diaspora rwandaise pour dissuader le chanteur de se rendre à Kigali. Stromae, star internationale et interprète de «Formidable», a commencé le 13 mai à Dakar sa toute première tournée africaine, qui devait le conduire dans huit villes en finissant par Kigali. L'étape au Rwanda, pays où son père a péri dans le génocide de 1994, était la plus attendue. Le chanteur le reconnaissait lui-même en confiant à Dakar, avant son premier concert: «Quand je vais me rapprocher de plus en plus du Rwanda (...) ce seront pas mal de choses en moi qui vont ressortir et je ne sais pas à quoi m'attendre, honnêtement.» La popularité de Stromae a explosé sur la scène internationale après le lancement en 2013 de son deuxième album, «Racine carrée».

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.