Sortie musicale

12 août 2018 15:47; Act: 13.08.2018 16:15 Print

Nicki Minaj clashe Drake, Eminem et bien d'autres

À l'occasion de la sortie de son nouvel album «Queen» vendredi, Nicki Minaj s'est fendue d'une diss-track qui risque de faire beaucoup parler.

Sur ce sujet

«Barbie» a retrouvé son trône. Cinq ans après son dernier album, Nicki Minaj vient de dévoiler «Queen» son tant attendu nouvel album, maintes fois repoussé. Un retour au premier plan pour la New-Yorkaise qui sera en concert à la Rockhal avec Future le mercredi 20 mars 2019.

Peut-être irritée de s'être fait ravir le titre de rappeuse la plus populaire du moment par Cardi B, l'artiste originaire de Trinité-et-Tobago revient plus décidée que jamais à faire tomber la concurrence grâce à son lot de titres pop, ses morceaux aux accents caribéens, mais surtout à sa verve inégalable.

Dans la ligne de mire de Nicki Minaj? Ses amis les plus proches dans le milieu de la musique...Un taquinage en règle dans l'esprit du hip-hop que la rappeuse a justifié sur Twitter.

Mais comme le dit le proverbe, derrière chaque blague, il existe toujours une part de vérité. Florilège des petites piques lancées à ses convives.

Drake: «Drake worth a hundred milli, always buying me shit/ But I don’t know if the pussy wet or if he’s crying and shit» (Drake vaut des millions, toujours en train de m'acheter des trucs. Mais je ne sais pas si c'est la c***** qui est mouillée ou si c'est lui qui pleure»).

Meek Mill: «Meek still be in my DMs, I be having to duck him/ ‘I used to pray for times like this,’ Face ass when I fuck him» (Meek m'envoie toujours des messages. Je vais devoir le bloquer. J'ai prié pour que cela arrive. Sa tête de c** quand je le b****).

Eminem: «Em, cop the barbie dream house then you can play the part/ I ain’t tryin’ to bust it open in a trailer park» (Em, achète la maison de ses rêves à Barbie, alors t'auras une chance, ça va pas le faire dans un parc de mobile homes).

DJ Khaled: «Had to cancel DJ Khaled, boy, we ain’t speaking/ Ain’t no fat nigga telling me what he ain’t eating» (J'ai dû annuler DJ Khaled, on en parle plus. Aucun gros n**** ne me dit pas ce qu'il mange). D'après plusieurs internautes, un jeu de mots lié aux relations sexuelles de DJ Khaled avec sa femme.

50 Cent: «I tried to fuck 50 for a powerful hour, but all that nigga want to do is talk Power for hours» (J'ai voulu coucher avec 50 pendant une heure. Mais tout ce qu'il voulait c'est parler de sa série pendant des heures).

Desiigner: «I remember when I used to have a crush on Special Ed/ Shoutout Desiigner, ’cause he made it out of special ed» (Je me souviens quand j'étais fan de Special ED - un ancien rappeur-. Bravo à Desiigner d'être diplômé d'une école "special ed" - pour élèves en grandes difficultés).

Lil Uzi Vert: «Man, Uzi is my baby, he ain’t takin’ an L/ But he took it literally when I said “go to hell”» (Mec, Uzi c'est mon bébé, ce n'est pas un sataniste. Mais il l'a pris pour lui quand j'ai dit "va en enfer").

Young Thug: «Used to fuck with Young Thug, I ain’t addressing this shit/ I caught him in my dressing rooms stealing dresses and shit» (J'avais l'habitude de traîner avec Young Thug, mais c'est fini. Je l'ai choppé dans mon dressing en train de me piquer des robes).

YG and the Game: «YG and the Game with the hammer yelling, ‘gang gang’/ This ain’t what I meant when I said a gang bang» (YG et The Game avec le fusil en train de crier "gang gang". C'est pas ce que je voulais dire quand je parlais de gang bang).

6ix9ine: «Teskashi wanna menage I said tre-way, curved him and went the Kim and Kanye-way» (Tekashi me voulait, j'ai dit ménage-à-trois puis j'ai refusé. Je préfère le faire avec Kim et Kanye).

Love

Une publication partagée par Barbie® (@nickiminaj) le

(th/L'essentiel)