Sortie musicale

21 août 2020 19:23; Act: 21.08.2020 21:45 Print

Nostalgique et «ultra noir», Nas de retour aux sources

La légende du hip-hop Nas est de retour avec un nouvel album «King's Disease», plus nostalgique et afro-centrique que jamais...

Sur ce sujet
Une faute?

Voir cette publication sur Instagram

Tonight’s the Night

Une publication partagée par Nasir Jones (@nas) le

«Ultra Black». L’intitulé du premier single de «King's Disease» nouvel album du rappeur Nas ne laisse planer aucun mystère sur l'état d'esprit de la légende de Queensbridge, trois mois après le décès de George Floyd et les manifestations qui ont secoué l'Amérique.

S'il n'est pas un novice en la matière, Nasir Jones a souhaité marquer le coup avec un premier extrait afrocentrique à souhait, sorte d'hymne à l'identité afro-américaine. Un morceau coup de poing aux rimes aussi fédératrices - Qu'importe ta race, pour moi nous sommes tous noirs» - qu'incisives - «On est ultra-black, à l'opposée de Doja Cat-, en référence aux commentaires racistes proférés par la chanteuse américaine dans le passé...

La plume de Nas fait mouche, même s'il se verra toujours renvoyé à l'excellence de ses deux premières œuvres («Illmatic» et «It Was Written»). À l'heure de la trap et de la drill, le story-telling précis et imagé du New-yorkais ferait presque figure de voyage dans le temps, tant son écriture rappelle les années 90, l'un des âges d'or du hip-hop.

Jouant sans rechigner la carte de la nostalgie à la manière d'un Spike Lee décrivant le New York de son adolescence, le MC de 46 ans ne s'acoquine pas plus que de raison avec la nouvelle génération. Le chanteur en vogue Don Toliver et l'une des nouvelles jeunes stars de la drill Fivio Foreign en sont les seuls représentants, Big Sean, A$AP Ferg, Lil Durk et Anderson .Paak étant des artistes bien établis depuis une dizaines d'années.

Les mélancoliques de la grande époque apprécieront forcément la réunion de The Firm avec AZ, Cormega et Foxy Brown, supergroupe qui n'a jamais donné sa plénitude, quant les détracteurs de Nasir Jones ne pourront que saluer la production de l'album signée Hit-Boy, le hitmaker à l'origine de «Niggas in Paris» de Jay Z et Kanye West.

Après le relativement décevant «Nasir» et la compilation sous-estimée «The Lost Tape 2», Nas semble avoir mis tous les ingrédients pour s'offrir un nouveau succès d'estime.

(Thomas Holzer/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.