Djette

27 juillet 2018 12:37; Act: 27.07.2018 13:12 Print

Peggy Gou, DJette et «it-​​girl» en vogue

Peggy Gou, coréenne de 28 ans, est une star des platines qui fascine aussi le monde de la mode.

storybild

(photo: L'essentiel/Jungwook Mok)

Sur ce sujet

«Parfois, dans le monde de la musique, les hommes perdent leurs moyens quand ils sont confrontés à une femme indépendante. Ils se sentent obligés de… (NDLR: elle gonfle ses biceps et les montre). Ils se sentent obligés de prendre les choses en main». Peggy Gou n’a pas la langue dans sa poche, comme l’atteste cette déclaration au prestigieux magazine «Mixmag», dont elle a fait la couverture du numéro de mars dernier en posant avec une girafe. La DJette coréenne, 28 ans (elle les a eus le 3 juillet), est un personnage fascinant.

Back to work. Who’s in Moscow today? Coming to Russia for the first time. See you at Bessonniza ? ⚽️ @timbuiting #awakenings #peggygou

Une publication partagée par Peggy Gou (@peggygou_) le

Elle réside à Berlin. Normal, c’est la Mecque. En 2016, elle disait vouloir être la plus jeune Coréenne à se produire au Berghain et quelques mois plus tard, elle accédait aux platines du Panorama Bar, à Berlin. L’ascension a été spectaculaire, respect. Ce mot, d’ailleurs, elle l’a fait tatouer sur sa main gauche. Peggy rayonne dans le monde entier, d'ailleurs cet été elle s'est produite au Guggenheim de Bilbao, à Londres, au Montreux Jazz...un marathon à la place des vacances.

Most peaceful afternoon I’ve had in ages ????

Une publication partagée par Peggy Gou (@peggygou_) le

En plus d’avoir du tempérament, cette fille a une allure folle, qui fascine aussi le monde de la mode. Il suffit de la suivre sur Insta pour s’en rendre compte. Toujours stylée, toujours dans les bons plans: à Coachella, au Dekmantel, aux Nuits Sonores, à la Boiler Room Fendi Party de la Fashion Week de New York, en front row des défilés Vuitton, mannequin pour la collab entre Off-White et Jimmy Choo et j’en passe. Friday loves Peggy.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • ladeux le 28.07.2018 23:39 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Le Luxembourg a refusé l'écriture inclusive. donc elle est un Dj et pas dijette

  • 2018 Music le 27.07.2018 17:08 Report dénoncer ce commentaire

    - Dans le monde de 2018, les artistes perdent leurs moyens quand ils sont confrontés à l'Art. Ils se sentent obligés d'être hospitalisée après une overdose pour se justifier. Par exemple, Demi Lovato, etc. -

Les derniers commentaires

  • ladeux le 28.07.2018 23:39 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Le Luxembourg a refusé l'écriture inclusive. donc elle est un Dj et pas dijette

  • 2018 Music le 27.07.2018 17:08 Report dénoncer ce commentaire

    - Dans le monde de 2018, les artistes perdent leurs moyens quand ils sont confrontés à l'Art. Ils se sentent obligés d'être hospitalisée après une overdose pour se justifier. Par exemple, Demi Lovato, etc. -