Belgique

20 juillet 2019 13:46; Act: 20.07.2019 13:50 Print

Roméo Elvis s'excuse des mois après le bad buzz

Dans un freestyle datant de 2017 sur Skyrock, le rappeur avait utilisé les termes «pédés» et «négros». Ça avait fait un tollé. Il fait son mea culpa aujourd'hui.

storybild

Le Belge Roméo Elvis sera le 3 août à l'Estivale à Estavayer-le-lac (FR) et le 6 septembre au Tohu-Bohu à Veyras (VS). (photo: Sebastien Bozon)

Sur ce sujet
Une faute?

Il a fallu attendre plus de deux ans pour que le rappeur à succès Roméo Elvis revienne sur son freestyle radiophonique qui en avait choqué plus d'un quelques mois après sa diffusion. C'est par le biais d'un très long message sur Instagram que le Belge de 26 ans s'est expliqué.

«J'ai interprété un freestyle dans lequel j'ai utilisé des mots choquants pour essayer de parler d'un sujet qui me tenait à coeur. Malheureusement je m'y suis mal pris et le message qui est passé était à l'opposé de mon intention», a commencé le frère de la chanteuse Angèle. Rapidement après une «première avalanche de tweets en 2018», le rappeur a «senti» le besoin de s'excuser: «J'en ai parlé à mon management et on m'a conseillé de laisser ce truc s'éteindre tout seul... J'aurais peut-être pas dû l'écouter sur ce coup-là. Moi, j'ai peur que ça ne s'éteigne jamais et en réalité je le vis vraiment mal.»

L'homme a poursuivi en affirmant qu'il n'avait jamais appelé un Noir «négro» ou un homosexuel «pédé». «Ce jour-là, j'ai fait l'erreur de penser que c'était une évidence pour toute le monde, que ma voix n'avait pas de poids, que ce serait anecdotique... J'ai conscience que ma voix pèse aujourd'hui et je peux propager un message positif et non créer des polémiques. Je regrette amèrement d'avoir créé la confusion. Que ce soit clair: je suis l'ennemi du racisme, de l'homophobie et de l'intolérance.»

Roméo Elvis a terminé son message en envoyant «beaucoup d'amour de la part d'un homme maladroit». Reste à savoir si ce long mea culpa permettra de calmer les esprits...

(L'essentiel/fec)