Scandale

14 février 2019 14:23; Act: 14.02.2019 15:42 Print

Ryan Adams aurait maltraité sept femmes

Accusé de manipulation psychologique par sept femmes, dont son ex-épouse, l'artiste de 44 ans a tenté de se défendre sur Twitter.

storybild

Ryan Adams à Los Angeles, en février 2015. (photo: Larry Busacca)

Sur ce sujet
Une faute?

Ryan Adams est au cœur de la tourmente depuis que sept femmes, dont son ex-épouse Mandy Moore, l'ont accusé, dans une enquête du New York Times, de les avoir abusées moralement et manipulées. L'artiste a tenté de se défendre dans l'article et sur Twitter.

Toutes ces femmes sont des artistes et des musiciennes, comme Phoebe Bridgers et son ex-femme Mandy Moore.

«Il était complètement nu»

Phoebe Bridgers affirme avoir rencontré Ryan Adams en 2014 et s'être engagée dans une histoire d'amour avec lui, à laquelle elle a fini par mettre fin. Après avoir rompu avec lui, elle l'accuse d'être devenu abusif avec elle et obsessionnel, allant jusqu'à la menacer de se suicider si elle ne répondait pas à ses appels. Il lui a ensuite offert de l'aider dans sa musique et d'assurer la première partie de sa tournée en 2017. «Le premier jour, il m'a demandé de lui amener un truc dans sa chambre d'hôtel. Je suis montée et il était complètement nu», détaille-t-elle.

Mandy Moore, qui a épousé Ryan Adams en 2009 et en a divorcé en 2016, l'accuse d'avoir abusé d'elle psychologiquement en la rabaissant sur ses compétences, lui expliquant qu'elle n'était «pas une vraie musicienne» car elle ne savait pas jouer d'un instrument. «Ce que vous expérimentez avec lui – le traitement, la destruction, le comportement maniaque qui va et vient – semble tellement exclusif. Vous avez le sentiment qu'aucune autre personne n'a pu être traitée de la sorte», a-t-elle confié.

Une autre jeune femme, présentée sous le nom d'Ava pour protéger son identité étant mineure au moment des faits qu'elle dénonce, affirme avoir rencontré Ryan Adams sur les réseaux sociaux alors qu'elle avait 14 ans en 2013. La jeune femme était une bassiste prometteuse à qui Ryan Adams aurait proposé de l'aider à faire décoller sa carrière. S'ils ne se sont jamais rencontrés physiquement, elle détaille leurs nombreux échanges de messages – que le New York Times affirme avoir consultés – et les visioconférences qui devenaient rapidement sexuelles.

«J'ai fait de nombreuses erreurs»

Chacune de ses sept accusatrices a décrit que, après leur relation (romantique ou non) avec Ryan Adams, elles n'ont plus eu envie de faire de musique, qui était pourtant leur passion première et la raison pour laquelle elles avaient été en contact avec l'artiste nommé plusieurs fois aux Grammy Awards et estimé par beaucoup comme étant un génie musical et artistique.

Ryan Adams s'est défendu tout au long de l'article par l'intermédiaire de son avocat, répondant point par point aux accusations. En ce qui concerne Ava, il explique ne pas se souvenir des échanges qu'elle évoque et son avocat ajoute qu'il n'était pas au courant de son âge. L'artiste dément également toutes les autres accusations portées contre lui.

«Je ne suis pas un homme parfait et j'ai fait de nombreuses erreurs. À toutes les personnes que j'ai blessées, néanmoins de façon non intentionnelle, je présente mes plus profondes excuses. Mais l'image dépeinte dans cet article est totalement fausse et de façon dérangeante. Certains de ces détails sont mal présentés, certains sont exagérés, certains sont totalement faux», a écrit Ryan Adams sur Twitter.

(L'essentiel/Cover Media)