Concert au Luxembourg

01 février 2020 22:44; Act: 01.02.2020 23:03 Print

Slipknot, le gang masqué, a encore frappé

ESCH-BELVAL - Le groupe de métal américain était de retour, cinq ans après son dernier show, samedi soir, à la Rockhal. Frisson garanti.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

«Il nous a fallu du temps, mais nous revenons avec beaucoup de bon matos!», lançait Corey Taylor peu après le début du set. En août dernier, Slipknot sortait «We Are Not Your Kind». Un sixième opus studio marquant une nouvelle étape pour le groupe de l'Iowa, qui a dû surmonter plusieurs drames ces dernières années. Et ce nouveau disque, à l'honneur samedi avec les mélodiques «Unsainted» en ouverture et «Nero Forte», ou encore «Solway Firth», prouvait à quel point la formation américaine était une véritable famille.

Une famille qui pouvait comme toujours compter sur la loyauté de ses fans. Samedi soir, ils étaient à nouveau 6 000 à remplir la Rockhal. Un public de connaisseurs qui reprenait les hymnes metal scandés par la bande à Corey Taylor, à l'image de «Before I Forget» ou «Psychosocial». Deux écrans encadraient la scène, tandis que deux plateformes accueillaient fûts et tambours, sur lesquels deux des membres masqués haranguaient la foule.

Dans une ambiance apocalyptique, avec des flammes qui giclaient à travers la scène, les neuf membres du gang originaire de Des Moines faisaient montre de puissance, d'énergie et de maîtrise. «Ça fait déjà vingt ans, et on est prêts pour les vingt prochaines. Je vous promets que vous nous reverrez!», balançait Corey Taylor. Avec leurs masques déclinant des univers de films d'horreur, Slipknot joue la carte du frisson. Et vingt après, ça fonctionne toujours.

(Cédric Botzung/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Grincheux le 02.02.2020 00:57 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Slipknot c'est la base... Schow grandiose

  • Luludesvilles le 02.02.2020 15:50 Report dénoncer ce commentaire

    Pas fan de leurs albums mais c'est toujours une folie sur scène. C'est ce qu'on appelle un vrai groupe live.

  • Nestor D. le 02.02.2020 08:51 Report dénoncer ce commentaire

    Comme quoi les forces du mal sont plus forts que celles du bien! Mais ça nous le savons depuis la nuit des temps.

Les derniers commentaires

  • Luludesvilles le 02.02.2020 15:50 Report dénoncer ce commentaire

    Pas fan de leurs albums mais c'est toujours une folie sur scène. C'est ce qu'on appelle un vrai groupe live.

  • Wolfgang Amadeus le 02.02.2020 09:36 Report dénoncer ce commentaire

    Dans la Culture il y en a pour tous les goûts, on peut avoir du caviar et du champagne gratuits.. ou payer pour aller manger de la m****

    • Mon avis le meilleur le 02.02.2020 13:56 Report dénoncer ce commentaire

      J’écoute du Slipnkot comme de la musique classique. Mais nous apprécions votre fermeture d'esprit.

  • Nestor D. le 02.02.2020 08:51 Report dénoncer ce commentaire

    Comme quoi les forces du mal sont plus forts que celles du bien! Mais ça nous le savons depuis la nuit des temps.

    • Je suis Belzebut le 02.02.2020 13:59 Report dénoncer ce commentaire

      Mon DIEU que ne faut il pas entendre. Jamais de débordement dans ces concerts. Par contre les matchs de foot qui mobilise la moitié de forces de polices d'une ville. Manque d'ouverture?

  • Grincheux le 02.02.2020 00:57 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Slipknot c'est la base... Schow grandiose