Chanteur omniprésent

12 décembre 2019 17:47; Act: 12.12.2019 17:52 Print

The Weeknd revient en force avec plusieurs projets

La fin de l'année est chargée pour le Canadien: deux singles, une folle performance à la télé, mais aussi une pub et du cinéma.

Sur ce sujet
Une faute?

Le chanteur s'était fait très discret depuis plus d'un an et la publication, en mars 2018, de l'EP «My Dear Melancholy». Son dernier album en date, «Starboy», remonte, lui, déjà à novembre 2016. C'est dire si les fans de The Weeknd piaffaient d'impatience. Ils ont été servis. L'homme a sorti coup sur coup deux nouveaux singles: «Heartless» et «Blinding Lights». Le second, qui figure parmi les meilleures ventes de la semaine dans les charts, a servi de bande originale à une publicité mondiale du constructeur allemand Mercedes-Benz.

Quant à «Heartless», sa promo a été assurée par un clip bien barré tourné à Las Vegas et par une performance hallucinante qui a confirmé le côté showman de The Weeknd, le week-end passé dans le «Late Show». L'animateur, Stephen Colbert, a d'abord annoncé la chanson, avant que la caméra ne se déplace en coulisses pour aller trouver la star. On a alors assisté à une incroyable déambulation le long d'un dédale de couloirs, dans un décor mouvant gigantesque. Un plan-séquence bluffant.

«C'était étourdissant. Merci au "Late Show" de nous avoir permis tant de folie», a sobrement commenté The Weeknd, qui ne donne pratiquement jamais d'interview, après sa prestation télévisée. Cette performance pourrait bien faire date, tout comme les premiers pas d'Abel Tesfaye (son vrai nom) au cinéma. Le Canadien est en effet à l'affiche dès aujourd'hui aux États-Unis de «Uncut Gems», thriller des frères Safdie, avec Adam Sandler. Même s'il n'y joue qu'un petit rôle, il se pourrait bien que sa prestation, plutôt convaincante selon les médias américains, lui ouvre les portes du septième art.

(L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.