Affaire «Blurred Lines»

13 décembre 2018 15:08; Act: 13.12.2018 15:43 Print

Williams et Thicke condamnés pour plagiat

Les deux artistes devront verser près de cinq millions de dollars aux héritiers de Marvin Gaye, pour avoir plagié un sample pour «Blurred Lines».

Sur ce sujet
Une faute?

Il était temps. Cela faisait depuis maintenant plusieurs années que l'affaire traînait devant la justice. Un juge californien a rendu un verdict définitif lundi dernier. Pharrell Williams et Robin Thicke ont bel et bien plagié «Got to Give It Up», de Marvin Gaye, pour produire leur tube «Blurred Lines», sorti en mars 2013. Ils devront payer un pactole pour leur faute.

D'après «Billboard», les deux artistes s'acquitteront, auprès des héritiers de Marvin Gaye, de près de cinq millions de dollars.

Une «économie» de 300 000 dollars

Dans le détail, Robin Thicke, Pharrell Williams ainsi que sa maison d'édition devront verser près de 2,8 millions en dommages et intérêts. Thicke, seul cette fois, paiera encore 1,8 million. S'ajoutent à cela les quelques 350 000 dollars que Pharrell Williams mettra de sa poche. Et ce n'est pas tout. Désormais, la famille de Marvin Gaye touchera 50% des revenus liés à l'exploitation de «Blurred Lines».

Ce jugement met donc fin à cette affaire, largement médiatisée, qui avait été portée devant la justice en 2013 déjà. Konbini.com rappelle qu'en mars 2015, Thicke et Williams avaient été une première fois condamnés à verser 7,3 millions de dollars. Ils avaient fait appel. La somme avait été ramenée à 5,3 millions en mars 2018, par un tribunal qui confirmait toutefois le premier verdict. En dernière instance, il n'ont donc «économisé» qu'un peu plus de 300 000 dollars par rapport à la décision précédente.

(L'essentiel/fec)