Michael Jackson

08 septembre 2019 10:28; Act: 09.09.2019 16:12 Print

Le ton monte entre Paris Jackson et 50 Cent

La fille de Michael et le rappeur se livrent une bataille à coups de posts et de commentaires sur Instagram concernant le roi de la pop et les accusations dont il fait l'objet.

storybild

Paris Jackson et 50 Cent ne semblent pas près de faire la paix. (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

50 Cent n'est pas un grand fan de Michael Jackson, à qui il préfère nettement Chris Brown, et il le clame haut et fort sur les réseaux sociaux. Le 31 août 2019, le rappeur indiquait dans un message sur Instagram que, pour lui, Brown était meilleur que le défunt roi de la pop. «Il a vendu 69,5 millions de singles aux États-Unis, ce qui en fait le 7e meilleur vendeur de tous les temps», avait écrit l'artiste de 44 ans, mentionnant au passage les accusations d'agression sexuelle dont Jackson avait fait l'objet.

Moins d'une semaine plus tard, 50 cent en a remis une couche en postant une vidéo montrant Chris Brown effectuant plusieurs saltos arrière sur scène. «Tout ce que je dis, c'est que je n'ai jamais vu MJ faire ça», a-t-il légendé les images. C'en était trop pour Paris Jackson, qui est montée au créneau pour défendre son père.

La jeune femme de 21 ans a commenté le post du rappeur en lui rappelant la performance de son papa au Superbowl en 1993 qui avait marqué les esprits. «Les véritables légendes n'ont pas besoin de dépenser autant d'énergie pour attirer l'attention. Le calme, mon ami, le calme. Il y a plus de pouvoir dans le calme que tu ne peux le comprendre», a répondu Paris, ajoutant qu'elle n'avait rien contre Chris Brown, qu'elle adore.

La bataille aurait pu se terminer là, mais 50 Cent n'avait pas l'intention de se laisser faire. «Pourquoi suis-je le méchant? Je comprends ce que tu ressens Paris, mais quelqu'un se soucie-t-il de ce que ressentent les petits garçons», a écrit le rappeur faisant, encore une fois, référence aux accusations portées contre Michael Jackson. On attend encore la réponse de la fille du chanteur, décédé le 25 juin 2009.

(L'essentiel/jfa)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • dyingMan le 09.09.2019 01:53 Report dénoncer ce commentaire

    Ah oui les fameuses victimes qui demandent 1 milliards de dédommagement et changent 3 fois de versions en 4 ans apres avoir ete debouté par la justice.... sans compter les incoherences verifiables de leur discours. Credibilité 100% évidemment ... Coupable meme quand on a ete declaré innocent, la justice du 21e siecle est devenu twitter.

  • livingMan le 08.09.2019 17:32 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @trop facile : pas si facile pour des adultes qui ont été abusé étant enfant alors qu’ils étaient aveuglés par l’amour qu’ils portaient pour lui ! Vous oseriez vous vous attaquer à une personne de cette envergure en sachant pertinemment bien que vous allez être attaqué de toute part comme c’est le cas à présent.

  • Trop facile le 08.09.2019 12:51 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C'est facile d'accuser une personne décédée.....

Les derniers commentaires

  • Le Belge le 09.09.2019 09:15 Report dénoncer ce commentaire

    C'est qui ces deux?

  • dyingMan le 09.09.2019 01:53 Report dénoncer ce commentaire

    Ah oui les fameuses victimes qui demandent 1 milliards de dédommagement et changent 3 fois de versions en 4 ans apres avoir ete debouté par la justice.... sans compter les incoherences verifiables de leur discours. Credibilité 100% évidemment ... Coupable meme quand on a ete declaré innocent, la justice du 21e siecle est devenu twitter.

  • livingMan le 08.09.2019 17:32 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @trop facile : pas si facile pour des adultes qui ont été abusé étant enfant alors qu’ils étaient aveuglés par l’amour qu’ils portaient pour lui ! Vous oseriez vous vous attaquer à une personne de cette envergure en sachant pertinemment bien que vous allez être attaqué de toute part comme c’est le cas à présent.

  • Trop facile le 08.09.2019 12:51 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C'est facile d'accuser une personne décédée.....