Retour en vue

08 avril 2018 16:20; Act: 08.04.2018 16:27 Print

La créativité «est toujours là», rassure Stromae

Après une longue absence pour coup de fatigue, Stromae compte bien revenir à la musique mais «à un rythme plus sain et reposé».

storybild

Stromae était à Paris à l'occasion du défilé parisien de sa griffe de prêt-à-porter. (6 avril 2018)

Sur ce sujet
Une faute?

«Je suis toujours là», a répondu Stroame à Laurent Delahousse pour l'émission «19 heures Le Dimanche» diffusée ce dimanche sur France 2, à l'occasion du défilé parisien de sa griffe de prêt-à-porter. «Je me plais énormément à faire ce qu'on fait aujourd'hui, avec la collection, et dans la musique et dans tout», dit le musicien belge, aux côtés de son épouse styliste Coralie Barbier et de son frère Luc Junior Tam, ses partenaires du collectif Mosaert.

Stromae n'est pas remonté sur scène depuis fin 2015, à l'exception d'une apparition le mois dernier au côté du rappeur Orelsan.

«J'en sais un peu plus sur les maladies mentales»

«J'avais besoin d'enlever toute cette pression qu'amène le succès (...) J'avais fait 200 concerts en deux ans, ce qui était un nombre insensé. C'était une superbe expérience mais (...) c'est allé trop vite», raconte-t-il, cheveux longs tirés en chignon sur le haut du crâne. «Même si on vend du rêve, ça reste un métier, et comme dans n'importe quel métier, quand on travaille de trop, on arrive à un burn-out,» dit-il.

«Il y avait une grosse fatigue physique. Il y a eu un élément déclencheur qui était la prise de ce médicament, le Lariam (un anti-paludéen, ndlr). Il me fallait le temps de me reconstruire car c'était pas super chouette. Ne plus faire confiance à son psychisme est quelque chose d'assez perturbant. Maintenant j'en sais un peu plus sur les maladies mentales, (...) ça fait un élément en plus dans mon bagage», dit-il encore, évoquant le rôle salvateur de ses proches et du milieu médical.

«Je ne pourrai pas me passer de la scène»

Quant à la créativité, «elle est toujours là», explique le musicien dont l'album «Racine carrée» (2013), avec des tubes comme «Formidable» ou «Papaoutai», s'est écoulé à 3,5 millions d'exemplaires dans le monde. La scène, «je reconnais que c'est quelque chose dont je ne pourrai pas me passer. Par contre, la façon dont j'envisagerai la suite (...) ce sera à un rythme beaucoup plus sain et reposé.»

L'artiste, qui n'est pas tenu par un contrat ou une maison de disque, a organisé avec Mosaert son premier défilé vendredi à Paris. Il en a composé la bande-son, et le clip de captation devrait être téléchargeable d'ici à la fin du mois.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • ladeux le 09.04.2018 22:22 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    au début c'était bien. apres....

Les derniers commentaires

  • ladeux le 09.04.2018 22:22 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    au début c'était bien. apres....