Netflix

11 septembre 2018 19:49; Act: 11.09.2018 21:07 Print

Se moquer de l’obésité, un thème très risqué

«Insatiable», une série qui avait suscité un tollé lors de son annonce, a été mise en ligne à la mi-août par Netflix. Les critiques l’ont descendue en flammes.

Sur ce sujet

Plusieurs semaines avant sa diffusion, le programme avait fait grand bruit, notamment aux États-Unis. Rien que le pitch d’«Insatiable» - une ado obèse qui maigrit après un accident et se venge de tous ceux qui se sont moqués d’elle - avait provoqué une vague d’accusations de grossophobie et d’apologie de la minceur. Une pétition forte de quelque 230 000 signatures demandait même son annulation. Il n’en a rien été. Netflix a diffusé les premiers épisodes mi-août. Et les critiques n’ont pas été tendres.

«Allocine.fr» a compilé les avis d’influents médias américains, comme Variety, The Hollywood Reporter ou Vanity Fair. Ils ne font pas de quartier: «Amas de petites provocations, de blagues à moitié ratées, de satire culturelle mal maîtrisée», «Exemple terrible d’un projet qui part sur de belles intentions, mais dont le résultat est affreux. Une satire absolument inélégante», «Série dans l’exagération totale et pas drôle», «C’est pire que tout ce que vous pouviez imaginer. Une catastrophe».

«Melty.fr» ne partage pas ces critiques. «Il faut absolument regarder "Insatiable" au deuxième degré, voire parfois au troisième. C’est primordial», peut-on lire sur le site. D’après l’auteur, si le public se «focalise sur l’histoire de cette comédie noire et ne la prend pas avec un minimum de dérision, la polémique est compréhensible». Du côté de Netflix, on tient à rappeler qu’«Insatiable» est avant tout une satire avec de l’exagération. «Au fond, le message, c’est d’être à l’aise avec soi-même, tel que l’on est», a en effet résumé Cindy Holland, cadre de la plateforme de streaming.

(L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • jacques le 12.09.2018 07:40 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Je pense que la nature humaine est d’être mince mais à cause de là mal bouffe l’obésité est présente partout, ce qui normalement devrait être rare et exclusivement due à des problèmes hormonaux... il faut marcher, se bouger et manger trois repas par jour... plutôt que de toujours grignoter des choses grasses et sucrées... oui être obèse est un problème et la grossophobie comme il disent est une bonne chose, car si être gros est normal alors notre monde va vers la catastrophe...

  • Aurely le 12.09.2018 10:28 Report dénoncer ce commentaire

    Cette série est une petite perle dégantée a regarder au 3ème degrès. Près il faut avoir de l'humour ;)

Les derniers commentaires

  • Aurely le 12.09.2018 10:28 Report dénoncer ce commentaire

    Cette série est une petite perle dégantée a regarder au 3ème degrès. Près il faut avoir de l'humour ;)

  • jacques le 12.09.2018 07:40 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Je pense que la nature humaine est d’être mince mais à cause de là mal bouffe l’obésité est présente partout, ce qui normalement devrait être rare et exclusivement due à des problèmes hormonaux... il faut marcher, se bouger et manger trois repas par jour... plutôt que de toujours grignoter des choses grasses et sucrées... oui être obèse est un problème et la grossophobie comme il disent est une bonne chose, car si être gros est normal alors notre monde va vers la catastrophe...